Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Les espoirs de vaccins se renforcent, les actions en profitent

Les espoirs de vaccins se renforcent, les actions en profitent
Crédit photo © Reuters

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse lundi, portées par les résultats prometteurs des essais du vaccin expérimental de Moderna contre le coronavirus, venus s'ajouter à de bons indicateurs économiques asiatiques.

À Paris, le CAC 40 affiche en clôture une progression de 1,7% (91,32 points) à 5.471,48 points, sa meilleure clôture depuis le 27 février, après avoir repassé en séance les 5.500 points, ce qu'il n'avait pas fait depuis huit mois et demi.

A Londres, le FTSE 100 a gagné 1,66% et à Francfort, le Dax a pris 0,47%. L'indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,99%, le FTSEurofirst 300 de 1,18% et le Stoxx 600 de 1,18% également, au plus haut depuis fin février.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était également bien orientée, le Dow Jones s'adjugeant 1,47% après avoir inscrit un record à 29.942,88 tandis que le Standard & Poor's 500 gagnait 1,04% et le Nasdaq Composite 0,64%.

Une semaine exactement après le duo Pfizer-BioNTech, Moderna a publié des résultats préliminaires d'essais cliniques de son candidat vaccin, qui montrent une efficacité de 94,5%. Et comme lundi dernier, la nouvelle a été très bien accueillie par les investisseurs, qui y voient la promesse de campagnes de vaccination dès le tout début de l'an prochain avec un impact économique favorable.

Les actions européennes étaient déjà bien orientées avant les annonces du laboratoire américain, grâce entre autres aux bons chiffres de la production industrielle chinoise en octobre (+6,9% sur un an) et du produit intérieur brut (PIB) japonais au troisième trimestre (+21,4% en rythme annualisé).

Ces nouvelles l'emportent largement sur les progrès continus de l'épidémie en Europe et aux Etats-Unis et sur les risques annexes liés entre autres au Brexit.

Conséquence de ce sentiment général favorable à la prise de risque: le Stoxx 600 affiche pour l'instant une progression de près de 14% depuis le début du mois, et s'il la conserve, il s'agira de sa meilleure performance mensuelle depuis sa création .

VALEURS

A l'exception des services collectivités ("utilities") (-0,14%), tous les grands indices sectoriels européens Stoxx ont fini la journée dans le vert, les meilleures performances étant pour le compartiment du pétrole et du gaz (+4,10%), celui des banques (+3,33%), celui de l'automobile (+2,60%) et celui du tourisme et des loisirs (+2,48%).

A Paris, les hausses les plus spectaculaires, dans le climat général de retour sur les valeurs les plus lourdement touchées par l'impact de la crise ont profité à Europcar, qui a bondi de 50,13%, Vallourec (+25,34% dans l'attente d'une possible restructuration de la dette) et Unibail-Rodamco-Westfield (+17,56%). Tous trois affichent toutefois encore des baisses de plus de 70% depuis le début de l'année.

BBVA a par ailleurs pris 15,25% après l'annonce de la vente de ses activités américaines à PNC Financial Services pour 11,6 milliards de dollars (9,7 milliards d'euros).

A noter aussi, la hausse de 2,57% d'Alstom malgré l'annonce d'une augmentation de capital de deux milliards d'euros pour financer le rachat de la branche transports du canadien Bombardier.

LES INDICATEURS DU JOUR

Aux Etats-Unis, l'indice "Empire State" d'activité dans la région de New York affiche une baisse inattendue en novembre à 6,3 après 10,5 en octobre alors que le consensus Reuters le donnait à 12,75.

CHANGES

Sur le marché des devises, le dollar pâtit une nouvelle fois de son statut de valeur refuge dans un contexte dominé au contraire par l'intérêt retrouvé des investisseurs pour les actifs risqués. L'indice mesurant ses variations face à un panier de référence recule de 0,11%.

L'euro est pratiquement inchangé à 1,1842dollar après avoir atteint en matinée un pic d'une semaine à 1,1868.

TAUX

En recul en début de séance, les rendements obligataires de référence de la zone euro se sont ensuite orientés à la hausse: celui du Bund allemand à dix ans est monté jusqu'à -0,509% avant de revenir à -0,546% en fin de séance, pratiquement inchangé par rapport à sa clôture de vendredi.

Sur le marché américain, le rendement des Treasuries à dix ans monte lui aussi, de 1,5 point de base environ à 0,9078%, contre moins de 0,89% avant les annonces de Moderna.

PÉTROLE

Les annonces de Moderna, conjugués aux bons indicateurs chinois et japonais, permettent au marché pétrolier d’effacer ses pertes de vendredi, en attendant mardi la réunion d'un comité ministériel de l'Opep+, qui pourrait recommander de repousser l'augmentation de la production prévue pour l'instant en janvier.

Le Brent gagne 3,16% à 44,13 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 3,39% à 41,49 dollars.

(Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !