»
»
»
Consultation

Les Bourses prudentes face à la remontée des rendements obligataires

Les Bourses prudentes face à la remontée des rendements obligataires
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent sur une note stable voire légèrement baissière lundi à mi-séance et Wall Street est attendue sur une ouverture prudente, les marchés actions étant sous pression face à la remontée des rendements obligataires alors que les publications trimestrielles des entreprises animent toujours la tendance.

À Paris, le CAC 40 cède 0,1% à 5.407,32 vers 11h20 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,09% et à Londres, le FTSE abandonne 0,05%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,11% et le Stoxx 600 de 0,07% tandis que l'EuroStoxx 50 de la zone euro est pratiquement inchangé (+0,02%).

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street proche de l'équilibre.

Le rendement des Treasuries à 10 ans a touché lundi un pic à 2,9980%, s'approchant dangereusement du seuil symbolique des 3% qu'il n'a pas atteint depuis janvier 2014.

La tendance est la même en Europe où le dix ans allemand a franchi la barre de 0,64%, à un plus haut depuis six semaines.

Le nouveau mouvement de vente sur les obligations souveraines de longue échéance s'explique par la hausse des cours du pétrole qui alimente les anticipations d'inflation.

"Avec les pressions sur le pétrole, mais aussi sur les prix de l'acier et de l'aluminium, le sujet de l'inflation semble faire son retour après avoir été évincé par la thématique de la guerre commerciale", pointe Rene Albrecht, analyste chez DZ Bank.

Les cours du pétrole, en léger repli lundi, évoluent non loin de leur plus hauts depuis fin 2014 touché la semaine dernière.

Le dollar, lui, grimpe à un pic d'un mois et demi face à un panier de devises de référence, favorisé par la remontée des rendements des Treasuries.

L'euro dans le même temps abandonne 0,46%, affaibli par ailleurs par des indicateurs PMI mitigés en zone euro.

Les cambistes attendent, jeudi, la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) à l'issue de laquelle un statu quo est largement anticipé.

UBS DÉÇOIT APRES SES RÉSULTATS

Aux valeurs, UBS perd 2,7%. La banque suisse s'est montrée prudente pour le deuxième trimestre et des traders évoquent également un ratio de capital CET1 légèrement inférieur aux attentes.

Fresinius Medical Care enregistre l'une des plus fortes baisse du Stoxx 600 et recule de 3,77%, le spécialiste allemand des dialyses ayant abaissé son objectif de chiffre d'affaires annuel.

A Paris, le titre Iliad cède 2,98%, sanctionné par l'abaissement du conseil des analystes de Morgan Stanley qui se montrent très prudents sur les perspectives du groupe de télécoms.

A la hausse, le groupe néerlandais Philips gagne 4,63% porté par des résultats trimestriels meilleurs que prévu, à la faveur d'une augmentation de la demande en Chine et aux Etats-Unis pour ses équipements médicaux haut de gamme.

Dans l'actualité des fusions et acquisitions, Temenos prend 4,2% après avoir annoncé ne pas vouloir relever son offre sur le spécialiste des logiciels professionnels Fidessa (-1,48%).

(Édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com