»
»
»
Consultation

Les Bourses poursuivent leur remontée, le sterling grimpe

Les Bourses poursuivent leur remontée, le sterling grimpe
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes évoluent dans le vert jeudi à mi-séance, alors que la livre sterling profite d'informations optimistes sur un accord concernant le secteur financier post-Brexit sur fond de statu quo de la Banque d'Angleterre sur ses taux. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse entre 0,1% et 0,4%. À Paris, le CAC 40 est à la traîne, pénalisé notamment par le repli de Total (-2,3%), et perd 0,17% à 5.084,76 points vers 12h45 GMT. Mais à Francfort, le Dax prend 0,31% et à Londres, le FTSE grappille 0,06% après avoir été pénalisé dans un premier temps par la vigueur du sterling.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,3%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,29% et le Stoxx 600 de 0,39%.

A Paris, les volumes sont limités en ce jour de Toussaint avec, à la mi-journée, à peine 35% des échanges quotidiens moyens des trois derniers mois pour le CAC 40, qui évolue à un plus haut depuis le 22 octobre.

Les investisseurs profitent d'une accalmie, après les multiples sources d'inquiétudes qui ont entaché les marchés actions le mois dernier, pour faire leur retour sur les actifs risqués.

L'agenda économique du jour est allégé, hormis du côté du Royaume-Uni où la Banque d'Angleterre (BoE) a maintenu sans surprise son principal taux directeur tout en laissant entendre que les hausses de taux futures seraient un peu plus rapides si le Brexit se passait bien. La banque centrale a souligné toutefois que tout serait à revoir si la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne ne se faisait pas en douceur en mars prochain.

La séance est aussi animée par une information du Times selon laquelle un accord aurait été trouvé entre Londres et Bruxelles sur l'accès des établissements financiers britanniques aux marchés de l'Union européenne après le Brexit.

Plusieurs responsables britanniques et européens ont démenti mais cela n'a pas freiné le bond de la livre sterling, qui gagne plus de 1% face au dollar.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

A New York, les investisseurs suivront avec beaucoup d'attention les résultats en après-Bourse d'Apple, dernier géant de la technologie à publier ses résultats trimestriels.

En attendant Apple, les investisseurs ont pris connaissance des résultats de DowDuPont qui gagne près de 4% en avant-Bourse après avoir enregistré une hausse plus forte que prévu de son bénéfice au troisième trimestre.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, les résultats continuent d'animer la cote avec, en hausse, l'action ASM International qui prend la tête du Stoxx 600 (+14,4%), l'équipementier des semi-conducteurs ayant annoncé la veille des perspectives qui démentent les craintes d'un tassement du marché.

ING, la première banque des Pays-Bas, prend 6,68% après avoir enregistré au troisième trimestre un bénéfice meilleur que prévu en conservant une croissance dynamique de son activité malgré des sanctions pour des manquements en termes de lutte contre le blanchiment d'argent.

BT bondit de 9,2% après avoir annoncé des résultats supérieurs aux attentes et relevé ses prévisions, ce qui permet au secteur des télécoms en Europe de gagner 2,6%.

Parmi les titres en repli, Credit Suisse perd 1,21% après avoir dégagé un bénéfice net trimestriel inférieur aux attentes, tout en affirmant qu'elle renouerait avec la rentabilité sur la totalité de son exercice pour la première fois depuis 2015, ce qui ne convainc pas le marché.

Unique compartiment en baisse, le secteur lié à l'énergie perd 1,86%.

CHANGES

Principal mouvement sur le marché des devises, la livre sterling continue de grimper malgré le démenti apporté à un article du Times sur un prochain accord garantissant aux institutions financières britanniques l'accès aux marchés de l'Union européenne (UE) après le Brexit.

La devise britannique prend 1,11% face au billet vert, à 1,2907 dollar, soit sa plus forte hausse journalière depuis la fin janvier. Elle gagne aussi 0,4% face à l'euro.

Le regain d'appétit pour le risque profite à la devise européenne qui rebondit de 0,71% à 1,139 dollar, s'éloignant d'un creux de plus de deux mois touché la veille à 1,1299.

Dans le même temps, le dollar recule de 0,75% face à un panier de devises de référence. Il pourrait réagir à la publication de l'indice ISM sur l'activité manufacturière et aux chiffres des dépenses de construction, à 16h00 GMT.

TAUX

Le rendement des Treasuries à 10 ans est stable à 3,1606%. En Europe, le 10 ans allemand avance de plus de deux points de base, à 0,408%, tandis que les rendements italiens se détendent, ce qui ramène le spread entre les taux italien et allemand à dix ans à moins de 300 points de base.

PÉTROLE

Sur le marché pétrolier, les cours sont repartis à la baisse sur des signes d'augmentation de la production en Russie, à un plus haut depuis l'effondrement de l'Union soviétique en 1991.

Le Brent se traite ainsi en-dessous de 74,5 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) à moins de 65 dollars.

(Édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com