»
»
»
Consultation

Les Bourses européennes saluent les espoirs sur le front du commerce

Les Bourses européennes saluent les espoirs sur le front du commerce
Crédit photo © Reuters

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes montent franchement vendredi en début de séance dans le sillage de Wall Street et des marchés asiatiques dans l'espoir d'un accord entre les Etats-Unis et la Chine dans le conflit commercial qui les oppose.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 1,46% à 5.160,06 points vers 08h40 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,51% et à Londres, le FTSE avance de 0,78%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 1,29%, le FTSEurofirst 300 de 1,03% et le Stoxx 600 de 1,15%.

Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping ont chacun fait part jeudi de leur optimisme quant à une résolution du conflit commercial qui les oppose.

Ces déclarations sont toutefois survenues avant l'annonce par le département américain de la Justice de l'ouverture de poursuites judiciaires contre deux entreprises basées en Chine et à Taiwan, dans le cadre d'une enquête sur des vols de brevets commerciaux de l'entreprise américaine de semi-conducteurs Micron.

VALEURS

En Bourse en Europe, la détente sur le front du commerce profite notamment au secteur automobile, dont l'indice Stoxx prend 3,6% avec notamment, à Paris, des bonds de 5,1% pour Valeo et 4,9% pour Faurecia.

La tendance est animée également par des changements de recommandation avec notamment un gain de 6,6% pour Kering, sur lequel RBC passe à "surperformance" en soulignant les opportunités d'achat offertes par le repli récent de la valeur.

Ingenico et Edenred prennent respectivement 3,2% et 4,3%, soutenus eux aussi par des éloges d'analystes.

Le compartiment technologique grimpe de 2,4%, préférant retenir les espoirs d'un accord sur le commerce plutôt que les signaux négatifs lancés jeudi par Apple.

A WALL STREET

Le géant de la technologie a dit jeudi prévoir un chiffre d'affaires inférieur aux attentes de Wall Street pour le trimestre en cours en raison d'un affaiblissement de la demande dans certains marchés émergents et d'un effet de changes négatif.

Cette annonce a fait perdre jusqu'à 7% à Apple dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street, avec pour conséquence une baisse de quelque 70 milliards de dollars (61 milliards d'euros) de sa capitalisation boursière qui repasse ainsi sous la barre symbolique des 1.000 milliards de dollars.

Avant l'annonce des résultats d'Apple, la Bourse de New York avait fini en hausse pour la troisième séance consécutive, portée par l'espoir d'un accord commercial sino-américain et de solides résultats dans le secteur des semi-conducteurs.

À L'AGENDA

Côté indicateurs, la journée sur les marchés sera rythmée par les indices PMI manufacturiers en Europe, dans leur version définitive, en attendant les créations d'emplois d'octobre aux Etats-Unis, prévues en hausse à 190.000.

L'actualité des entreprises sera dominée par les retombées de la publication des comptes d'Apple mais les investisseurs prendront aussi connaissance des résultats du géant chinois du commerce en ligne Alibaba et des compagnies pétrolières Exxon Mobil et Chevron.

EN ASIE

Dans le sillage de Wall Street, la Bourse de Tokyo a fini vendredi en hausse de plus de 2%. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) progresse de 2,5%.

EMERGENTS

L'embellie dans la guerre commerciale profite aux marchés d'actions émergents, dont l'indice MSCI prend près de 3% pour s'orienter vers sa meilleure progression en pourcentage sur une séance depuis début mars 2016.

CHANGES

Le dollar recule encore face à un panier de devises, dans l'attente des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis. L'euro gagne un peu de terrain, autour de 1,1436 dollar.

TAUX

Du côté de la dette souveraine, le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans continue sa progression, gagnant près de trois points de base pour dépasser 3,17%. Le Bund allemand de même échéance suit le mouvement dans les premiers échanges (+3 points de base à 0,428%).

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont repartis à la hausse après avoir beaucoup baissé jeudi dans un marché inquiet de l'abondance de l'offre et des signes de ralentissement de l'économie en Chine.

(Édité par Wilfrid Exbrayat)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com