Les Bourses en Europe finissent dans le vert, soutenues par la "tech"

Les Bourses en Europe finissent dans le vert, soutenues par la "tech"
Les Bourses en Europe finissent dans le vert, soutenues par la 'tech'
Crédit photo © Reuters

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse lundi, portées par le compartiment technologique qui profite de l'espoir d'un environnement de taux d'intérêt bas prolongé, dans un marché globalement calme en l'absence d'investisseurs sur les places américaines pour cause de jour férié.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,8% à 6.743,5 points. Le Footsie britannique a pris 0,7% et le Dax allemand 0,96%.

L'indice EuroStoxx 50 a gagné 1,03%, le FTSEurofirst 300 0,74% et le Stoxx 600 0,7%.

Wall Street et le marché obligataire américain sont fermés ce lundi en raison du "Labor day", la fête du travail.

La publication, vendredi, d'un nombre de créations d'emplois bien plus faible que prévu en août aux Etats-Unis a ravivé l'espoir d'une poursuite de la politique accommodante de la Réserve fédérale américaine, dissipant au moins momentanément sur les marchés actions les craintes d'une réduction prochaine des achats d'actifs de l'institution.

Le prochain comité de politique monétaire de la Fed se réunira les 21 et 22 septembre prochains.

"Nous nous attendons toujours à ce que la Fed donne le signal d'un 'tapering' en septembre mais nous pensons maintenant qu'il commencera en décembre et non plus en novembre", commente Jonathan Millar, économiste chez Barclays.

Sur le Vieux Continent, où une politique accommodante est également en oeuvre, la prochaine réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) est prévue jeudi. Une enquête Reuters publiée vendredi montre que la BCE devrait annoncer une réduction de ses rachats d'actifs au titre du Programme d'urgence face à la pandémie (PEPP) à partir du quatrième trimestre mais un maintien de ses autres programmes au moins jusqu'en 2024.

VALEURS

La perspective d'un environnement de taux d'intérêt bas prolongé soutient les valeurs technologiques.

En Europe, l'indice Stoxx de la technologie, plus forte hausse sectorielle, a fini sur un gain de 1,63%, dans le sillage du Nasdaq Composite, qui a clôturé vendredi sur un pic historique à 15.363,52 points.

Hormis l'immobilier (-0,37%), la construction (-0,22%) et les "utilities" (-0,44%), tous les secteurs du Stoxx 600 ont fini dans le vert.

A Paris, le secteur du luxe, avec des valeurs comme LVMH, Kering ou encore Hermes, s'est particulièrement distingué en concentrant les plus fortes hausses, aux côtés de Carrefour (+1,87%). Le distributeur a été soutenu par l'annonce d'un assouplissement des règles sur le "pass sanitaire" dans les centres commerciaux.

A l'inverse, le groupe de services multi-technique Spie (-4,33%) a terminé en queue du SBF 120 après avoir annoncé le dépôt d'une offre non engageante pour acquérir la société Equans auprès d'Engie (+0,52%).

Ailleurs en Europe, le groupe norvégien spécialisé dans l'aluminium Norsk Hydro a grimpé de 3,3% après la tentative de putsch en Guinée qui a fait monter les cours de l'aluminium à un pic depuis mai 2011, en raison des incertitudes.

CHANGES

Sur le marché des changes, l'indice mesurant le dollar face à un panier de devises de référence s'est repris en gagnant 0,26%, effaçant ainsi les pertes subies après la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain vendredi.

L'euro de son côté recule de 0,15% à 1,1864 dollar, après avoir touché un pic à 1,1908 vendredi.

TAUX

Dans le compartiment obligataire, le rendement du Bund allemand à dix ans, principale référence pour la zone euro, a fini pratiquement stable, dans l'attente jeudi de la réunion de politique monétaire de la BCE.

PÉTROLE

Sur le marché pétrolier, les cours de l'or noir sont affectés par la décision, annoncée dimanche, de l'Arabie saoudite de réduire ses prix de vente pour ses clients en Asie. Le Brent abandonne 0,65% à 72,16 dollars et le brut léger américain (WTI) 0,43% à 68,88 dollars.

(Reportage Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !