Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Les Bourses d'Europe terminent en baisse une séance calme

Les Bourses d'Europe terminent en baisse une séance calme
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse mercredi en dépit des annonces sur le vaccin d'AstraZeneca et dans des volumes réduits par l'absence de nombreux investisseurs entre Noël et le Nouvel An.

À Paris, le CAC 40 a fini en repli de 0,22% à 5.599,41 points et le Footsie britannique a perdu 0,71%.

L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,27%, le FTSEurofirst 300 de 0,29% et le Stoxx 600 a cédé 0,34%.

A Francfort, le Dax a abandonné 0,31% pour sa dernière séance de 2020 mais a enregistré une progression de 3,55% sur l'ensemble de l'année.

Au terme d'une séance hésitante, les marchés n'ont pas finalement pas profité de l'autorisation du vaccin contre le COVID-19 d'AstraZeneca et de l'université d'Oxford accordée par le Royaume-Uni, premier pays au monde à lui donner son feu vert.

Ils n'auront pas réagi non plus à l'accord d'investissement entre l'Union européenne et la Chine qui doit donner aux entreprises européennes un meilleur accès aux marchés chinois.

"Je recommande de ne pas trop interpréter les variations des marchés cette semaine qui est plus courte avec les fêtes, les volumes sont généralement en baisse donc il y a plus de volatilité", a déclaré Chuck Carlson, directeur général chez Horizon Investment Services.

Sur le CAC 40, les volumes n'ont représenté qu'un peu plus du tiers de leur moyenne des trois derniers mois.

VALEURS EN EUROPE

Le secteur européen de la technologie (+0,37%) a enregistré la meilleure performance tandis que le repli le plus marqué a touché celui des télécoms (-0,77%).

A Paris, Capgemini (+2,23%) et TechnipFMC (+1,95%) ont figuré parmi les plus fortes hausse du CAC 40 tandis qu'Airbus et Safran se sont repliés respectivement de 1,96% et de 1,24%.

En tête du Stoxx 600, le danois Pandora a pris 3,46% après avoir relevé son objectif de bénéfice annuel après de solides ventes en décembre.

Unicaja a pris 1,97% et Liberbank a cédé 3,69% après le feu vert de leurs conseils d'administration à un projet de fusion destiné à créer la cinquième banque d'Espagne avec 109 milliards d'euros d'actifs.

A Londres, AstraZeneca a effacé ses gains de la matinée après l'annonce du feu vert de Londres à l'utilisation de son vaccin contre le coronavirus. Le titre a perdu 0,82% contre +1,8% au plus fort de la séance.

A WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait elle dans le vert, le Dow Jones prenant 0,53%, le Standard & Poor's 500 0,32% et le Nasdaq Composite 0,35%.

Après le report du vote au Sénat sur une augmentation de l'aide aux particuliers dans le cadre du plan de relance, les premiers chèques de 600 dollars ont été envoyés ce mercredi.

CHANGES/TAUX

Le dollar a reculé à son plus faible niveau en plus de deux ans et demi, les cambistes privilégiant la relance en 2021 et les actifs plus risqués.

Il cède 0,32% face à un panier de devises de référence, parmi lesquelles l'euro, qui a franchi 1,23 dollar pour la première fois depuis avril 2018.

La livre sterling bénéficie des nouvelles sur le vaccin d'AstraZeneca et grimpe de 0,73% face au billet vert et de plus de 0,4% face à l'euro.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à 10 ans est inchangé à 0,9348% et celui du 10 ans allemand a fini la séance à -0,571%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole réduisent leurs gains malgré la faiblesse du dollar et la baisse plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis.

Selon les chiffres de l'Agence d'information sur l'énergie (EIA), les stocks américains ont diminué de 6,06 millions de barils la semaine dernière alors que le consensus donnait une baisse de 2,6 millions.

Le Brent gagne 0,2% à 51,19 dollars le baril et le brut léger américain CLc1 (West Texas Intermediate, WTI) est stable, sous 48 dollars.

A SUIVRE :

Les Bourses japonaise et allemande seront fermées jeudi et les Bourses de Londres et Paris, entre autres, clôtureront en début d'après-midi.

(Avec Stephen Culp, édité par)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !