»
»
»
Consultation

Les Bleus contre l'Uruguay en quart de finale de la Coupe du monde

Les Bleus contre l'Uruguay en quart de finale de la Coupe du monde
Crédit photo © Reuters

KAZAN, Russie (Reuters) - L'équipe de France de football, portée par un Kylian Mbappé en grande réussite, s'est qualifiée samedi après-midi pour les quarts de finale de la Coupe du monde en Russie en éliminant l'Argentine sur le score de 4-3 (1-1 à la mi-temps).

Les hommes de Didier Deschamps seront opposés en quart de finale à l'Uruguay, qui a battu le Portugal, champion d'Europe en titre, 2-1 dans l'autre huitième de finale qui s'est tenue dans la soirée à Sotchi. Les deux buts ont été mis par l'attaquant du Paris Saint-Germain Edinson Cavani.

Avec cette élimination dès les huitièmes de finale, l'Argentin Leo Messi, le quintuple Ballon d'Or âgé de 31 ans, laisse encore passer une occasion d'être un jour champion du monde.

Antoine Griezmann a ouvert la marque à la 13e sur un pénalty sanctionnant une faute sur Kylian Mbappé, déséquilibré dans la surface au terme d'une course folle. Quatre minutes plus tôt, le leader d'attaque des Bleus, que son début de compétition avait exposé à la critique, avait trouvé la barre transversale sur un coup franc.

Mais une frappe lointaine d'Angel Di Maria dans la lucarne gauche d'Hugo Lloris ramenait les Albiceleste à hauteur des Français à quatre minutes de la pause (41e), relançant un huitième de finale que les Bleus dominaient jusque là. Dès l'entame de la seconde mi-temps (48e), l'Argentine passait même devant, d'une déviation de Gabriel Mercado sur un tir de Leo Messi.

Les Bleus ne tardaient pas cependant à se relancer d'une reprise du latéral droit Benjamin Pavard (57e) sur un centre adressé par son compère de l'aile gauche, Lucas Hernandez.

La machine Mbappé se remettait alors en action, le jeune prodige du PSG s'offrant un doublé en quatre minutes, d'abord sur une nouvelle action partie du flanc gauche qu'il exploitait pour aller tromper de près Franco Armani dans un angle fermé (64e) puis sur un contre après un relais d'Olivier Giroud (68e).

Un but de la tête de Sergio Agüero dans le temps additionnel (90+3) relançait le suspense et les Argentins s'offraient une ultime occasion sans pouvoir la cadrer.

(Ian Ransom; Henri-Pierre André pour le service français avec Danielle Rouquié)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com