»
»
»
Consultation

Les actions saluent des signaux rassurants

Les actions saluent des signaux rassurants

Crédit photo © Reuters

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé jeudi en hausse, les investisseurs accueillant avec soulagement l'annonce d'un rebond de l'inflation moins marqué que prévu aux Etats-Unis et le ton relativement accomodant adopté par la Banque d'Angleterre (BoE).

Ces deux signaux ont apaisé la crainte d'un réveil des prix qui conduirait les grandes banques centrales à durcir leurs politiques monétaires. Ils ont par ailleurs éclipsé pour un temps les tensions liées à la décision de Donald Trump de sortir les Etats-Unis de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,21% à 5.545,95 points. Le Footsie britannique a pris 0,5% et le Dax allemand 0,62%.

L'indice EuroStoxx 50 a terminé inchangé, le FTSEurofirst 300 et le Stoxx 600 cédant chacun 0,12%.

Ces derniers indices ont été pénalisés par un recul de 0,96% pour la Bourse de Milan, préoccupée par la perspective de l'arrivée au pouvoir d'une alliance populiste, le Mouvement 5 Etoiles et la Ligue ayant annoncé avoir franchi des étapes importantes en vue de former un gouvernement.

La hausse des actions en zone euro aurait été sans doute plus net sans un rebond de l'euro, qui prend 0,35%, autour de 1,189 dollar, parallèlement à un repli du billet vert face à un panier de devises de référence.

A l'heure de la clôture en Europe, les grands indices de Wall Street prennent autour de 0,7%.

LA BOE DIT VOULOIR ATTENDRE

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont modestement rebondi en avril, reflétant une progression régulière de l'inflation qui devrait maintenir la Réserve fédérale sur sa trajectoire de durcissement graduel de sa politique monétaire. L'indice des prix à la consommation (CPI) a augmenté de 0,2% le mois dernier après avoir reculé de 0,1% en mars, a annoncé jeudi le département du Travail.

Le dollar a creusé ses pertes, le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans a reculé et les contrats à terme sur les indices de Wall Street ont progressé après la publication de cette statistique.

L'autre événement de la journée a été la réunion monétaire de la BoE, qui a laissé son principal taux directeur inchangé et a dit vouloir attendre, avant de le relever, des signes tangibles d'accélération de l'activité économique après la croissance décevante enregistrée au premier trimestre.

La livre sterling a reculé à un creux de quatre mois face au dollar et les rendements des obligations britanniques à deux et 10 ans perdent chacun plus de quatre points de base après ces annonces.

Du côté des Bourses européennes, le secteur du pétrole et du gaz, qui avait pris près de 2,9% mercredi et tiré les marchés européens à la hausse, a subi des prises de bénéfice. Son indice Stoxx de référence affiche un repli de 0,86%, en partie à cause du recul de 3,73% de TechnipFMC - la plus forte baisse du CAC - après ses résultats trimestriels, en recul sur un an.

Le compartiment des télécoms a abandonné quant à lui 0,9% avec la chute de 7,36% de BT Group en réaction à l'annonce de 13.000 suppressions de postes, soit près d'un emploi sur sept. L'opérateur historique britannique a reconnu qu'il lui faudrait jusqu'à trois ans pour renouer avec la croissance des bénéfices.

Les cours du pétrole se stabilisent après avoir beaucoup grimpé et avoir soutenu globalement les actions, ce qui a permis jeudi à l'indice MSCI des Bourses mondiales de repasser en territoire positif pour 2018.

(Édité par Juliette Rouillon)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com