»
»
»
Consultation

Les actions reculent, la Chine inquiète, les résultats arrivent

Les actions reculent, la Chine inquiète, les résultats arrivent
Crédit photo © Reuters

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé dans le rouge lundi, dans un contexte d'inquiétudes pour la croissance mondiale au moment où démarre une nouvelle saison de résultats trimestriels d'entreprises.

L'appétit des investisseurs pour les actifs risqués a été coupé par l'annonce d'un net recul des exportations chinoises en décembre, qui fait craindre pour la santé de la deuxième économie du monde en plein conflit commercial avec les Etats-Unis.

Les actions en Europe ont toutefois réduit leurs pertes après l'ouverture de Wall Street à la faveur d'un retournement à la hausse de Citigroup, dont les comptes du quatrième trimestre sont mitigées.

Donald Trump a peut-être également eu un effet sur la tendance en déclarant s'attendre à ce que les Etats-Unis parviennent à un accord sur le commerce avec la Chine.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,39% à 4.762,75 points. Le Dax allemand a reculé de 0,29% et le Footsie britannique a cédé 0,91%, pénalisé par la hausse de la livre sterling.

L'indice EuroStoxx 50 a abandonné 0,48%, le FTSEurofirst 300 0,62% et le Stoxx 600 0,48%.

VALEURS

La plupart des secteurs ont fini dans le rouge, à l'exception notable de l'indice Stoxx de l'automobile qui a pris 0,92%, aidé par le rebond de Valeo (+4,22%, plus forte hausse du CAC 40).

La plus forte baisse de l'indice parisien est pour Atos (-5,64%) dans le sillage d'une note défavorable de Credit Suisse, qui a fortement abaissé son objectif de cours.

Le compartiment du luxe, très exposé au marché chinois, a souffert à l'image de LVMH (-2,56%), Hermès (-1,55%) et Kering (-2,02%).

A WALL STREET

A l'heure de la clôture en Europe, le Dow Jones perdait 0,45%, le S&P-500 0,58% et le Nasdaq Composite 0,62%.

Avant l'ouverture, Citigroup a donné le coup d'envoi d'une nouvelle saison de résultats trimestriels d'entreprises en annonçant une baisse inattendue de ses résultats au quatrième trimestre mais un bénéfice par action supérieur aux attentes.

L'action de la banque a d'abord cédé autour de 1,5% avant de se retourner à la hausse pour gagner plus de 3% en fin de matinée.

TAUX

Le repli des actions a profité dans un premier temps aux emprunts d'Etat.

Le rendement des Treasuries à dix ans a ainsi reculé de quatre points de base pour toucher un creux d'une semaine à 2,66% avant de remonter pour se stabiliser autour de 2,7%.

Le rendement du Bund allemand de même échéance, taux de référence dans la zone euro, a suivi la tendance, redescendant vers 0,21% avant de remonter autour de 0,23%.

CHANGES

L'indice dollar, qui mesure l'évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, recule légèrement après avoir rebondi lors des deux dernières séances.

L'euro se maintient autour de 1,1470 dollar après avoir évolué au-dessus de 1,15 pendant une partie de la semaine dernière.

PÉTROLE

Les cours du brut réduisent leurs pertes mais restent pénalisés par les signes d'un ralentissement de la croissance chinoise, qui pourrait peser sur la demande.

Le baril de Brent se traite autour 60 dollars et le baril de brut léger américain (WTI) un peu au-dessus de 51 dollars.

MÉTAUX

L'aversion au risque profite à l'or qui a gagné juqu'à 0,6% pour se rapprocher d'un récent pic de sept mois à 1.298,42 dollars l'once avant de limiter ses gains.

A SUIVRE MARDI:

L'ensemble du processus du Brexit est suspendu au vote qui se tiendra mardi soir au Parlement britannique, où la Première ministre Theresa May semble avoir peu de chances de trouver une majorité.

(Édité par Marc Angrand)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com