»
»
»
Consultation

Les actions montent, l'Italie rassure, le fiasco du G7 pèse peu

Les actions montent, l'Italie rassure, le fiasco du G7 pèse peu

Crédit photo © Reuters

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes montent lundi à mi-séance, portée notamment par des nouvelles rassurantes venues d'Italie, et Wall Street est attendue en hausse prudente à l'ouverture dans un climat général toujours alourdi par les tensions commerciales entre les Etats-Unis et le reste du monde.

À Paris, le CAC 40 prend 0,27% à 5.465,03 points vers 10h35 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,51% et à Londres, le FTSE avance de 0,94%.

La Bourse de Milan grimpe de 2,27%, effaçant ainsi le repli accusé vendredi (-1,89%).

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,55%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,54% et le Stoxx 600 0,55%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,1% à 0,2% après le fiasco du sommet du G7 et le revirement de dernière minute de Donald Trump, venu rallumer le feu sur le front du commerce international.

La réaction des marchés d'actions reste cependant mesurée parce qu'ils espèrent que le dernier coup d'éclat en date du président américain incitera la Banque centrale européenne et la Réserve fédérale à la retenue, explique Neil Mellor, l'un des responsables de la stratégie de changes pour BNY Mellon.

"Les derniers gros titres ne sont certes pas positifs pour le commerce mondial mais l'appétit pour le risque reste solide un peu partout, les investisseurs pensant que cela pourrait imposer une approche prudente à la Banque centrale européenne comme à la Réserve fédérale", dit-il.

LES BANQUES ITALIENNES BRILLENT

Les Bourses européennes sont rassurées quant à elles par les déclarations du nouveau ministre italien de l'Economie, qui a assuré que le gouvernement dont il fait partie n'avait pas l'intention de sortir le pays de la zone euro.

La nouvelle fait notamment grimper le compartiment bancaire, dont l'indice EuroStoxx de la zone euro prend 1,78%, avec les banques italiennes en première ligne: Unicredit gagne 5,29%, Intesa Sanpaolo 4,95% et Banco BPM 3,28%.

A Paris, Société générale (+1,37%), Crédit agricole (+1,26%) et BNP Paribas (+0,97%) profitent du mouvement.

La tendance en Europe est soutenue également par les ressources de base, dont l'indice Stoxx, gagne 0,98%, notamment grâce à ArcelorMittal (+2,42%, plus forte hausse du CAC).

A la baisse, le secteur automobile perd 0,43%, pénalisé par les tensions commerciales. L'un des plus fortes baisses du CAC est pour Renault, qui cède 0,93%.

Le soulagement sur la situation politique en Italie est perceptible aussi sur les rendements obligataires: celui du dix ans italien chute de 19 points de base pour revenir à 2,9%. Il avait frôlé 3,4% au plus fort de la crise fin mai.

Sur le marché des changes, l'euro bénéficie de l'apaisement sur le dossier italien et gagne 0,2% pour se rapprocher de 1,18 dollar.

Donald Trump reste dans l'actualité puisqu'il est arrivé à Singapour où il doit rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Singapour. Les deux dirigeants disent avoir pour ambition d'ouvrir la voie à un traité de paix entre les deux Corées, officiellement toujours ennemies depuis la guerre de 1950-1953, et à une dénucléarisation de la péninsule coréenne.

La semaine qui s'ouvre sera animée en outre par les réunions de politique monétaire de Fed, mardi et mercredi, et de la BCE, jeudi. Toutes deux pourraient adopter un ton un peu moins accommodant.

(Édité par Marc Angrand)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com