»
»
»
Consultation

Les actions marquent le pas avant de clore une semaine positive

Les actions marquent le pas avant de clore une semaine positive

Crédit photo © Reuters

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en légère baisse à mi-séance vendredi mais devraient afficher sur la semaine une nouvelle performance positive et Wall Street est attendue dans le vert, sur sa lancée de la veille, en profitant du reflux des inquiétudes liées à l'inflation.

À Paris, le CAC 40 perd 0,37 % à 5525,72 points à 10h55 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,31% et à Londres, le FTSE 100 recule de 0,08%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en baisse de 0,08%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,28% et le Stoxx 600 de 0,03%. Milan et Madrid évoluent toutefois en territoire positif.

Sauf changement de tendance, le Stoxx 600, le CAC et le Dax, devrait enregistrer une septième hausse hebdomadaire consécutive, une série sans précédent depuis mars 2015 pour l'indice paneuropéen.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse d'environ 0,1% pour le Dow Jones, le Standard & Poor's 500 et le Nasdaq Composite.

Jeudi, le S&P 500 a fini sur un gain de 0,94% et inscrit sa meilleure clôture depuis le 16 mars, profitant d'une part de la hausse de 1,43% d'Apple, qui a inscrit un nouveau record, d'autre part des chiffres inférieurs aux attentes des prix à la consommation aux Etats-Unis en avril, qui ont apaisé en partie les craintes d'une accélération de la remontée des taux de la Réserve fédérale.

Ces chiffres ont eu pour conséquence un repli des rendements des bons du Trésor américain et du dollar.

Vendredi, le billet vert abandonne encore 0,19% face à un panier de devises de référence et l'euro remonte à plus de 1,1940 dollar, ce qui pèse sur la tendance côté actions.

"L'indice du dollar en données pondérées des échanges a augmenté de 5% depuis début février après une chute de 11% depuis fin 2016", rappelle Deutsche Bank, qui n'attend plus qu'une hausse de 1% de cet indice au cours des mois à venir.

"Si le dollar s'apprécie de 1% supplémentaire, cela impliquera une baisse marginale de l'euro-dollar, vers 1,17 environ", ajoute la banque allemande.

LE PÉTROLE RESTE PROCHE DE SES PLUS HAUTS

Sur le marché des emprunts d'Etat, le rendement à dix ans américain se stabilise autour de 2,95%, s'éloignant du pic touché mercredi à plus de 3,01%, et son équivalent allemand oscille autour de 0,55%, près de cinq points de base en dessous de son plus haut de la semaine.

Le dix ans italien, nettement remonté ces derniers jours avec la perspective de la formation d'un gouvernement eurosceptique et antisystème à Rome, est quant à lui revenu sous 1,9%. Sur la semaine, l'écart avec le rendement du Bund a toutefois augmenté de près de dix points de base, à près de 135 points.

Les investisseurs attendent à 13h15 GMT le discours que Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), doit prononcer lors d'un colloque à Florence; aux Etats-Unis, James Bullard, le président de la Fed de St. Louis, doit s'exprimer sur la conjoncture économique et la politique monétaire à 12h30 GMT.

Le pétrole, dont l'envolée a été l'un des faits dominants de la semaine sur les marchés sur fond de tensions au Moyen-Orient, reste proche de ses plus hauts de près de trois ans et demi: le Brent s'échange à 77,50 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) à 71,56 dollars.

SAINT-GOBAIN ET SIKA MONTENT APRÈS LA FIN DE LEUR CONFLIT

Aux valeurs en Europe, le spécialiste suisse de la chimie du bâtiment SIka bondit de (+8,39%) tandis que Saint-Gobain prend 2,88% après l'annonce de la fin de trois ans de différend sur la tentative de prise de contrôle du premier par le second.

L'accord conclu entre les deux groupes permet à Saint-Gobain de devenir le premier actionnaire de Sika et d'empocher une importante plus-value et assure à Sika son indépendance pour au moins six ans.

Autre hausse marquée, celle d'ArcelorMittal (+2,01%), le marché saluant des trimestriels solides et des prévisions optimistes.

Dans le secteur bancaire, on note le bond de 12,9% de Banca Monte dei Paschi di Siena après l'annonce d'un retour au bénéfice au premier trimestre.

A Paris, Air France-KLM (+3,43%) est en tête du SBF 120 en dépit de l'annonce d'une baisse de 2,6% du trafic en avril, conséquence des grèves chez Air France, mais aussi d'une amélioration du coefficient de remplissage.

(Édité par Patrick Vignal)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com