»
»
»
Consultation

Les actions hésitent, suspense sur le commerce

Les actions hésitent, suspense sur le commerce
Crédit photo © Reuters

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé jeudi à mi-séance et Wall Street est attendue en très légère hausse, la trêve passagère sur le front des tensions commerciales ne suffisant pas à déclencher un retour marqué sur les actifs risqués.

À Paris, le CAC 40, qui a cédé 4,6% sur les cinq dernières séances, reprend 0,19% à 5.270,39 points à 10h45 GMT et à Francfort, le Dax gagne 0,05% mais à Londres, le FTSE 100 recule de 0,17%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,11% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,11% alors que le Stoxx 600 est pratiquement inchangé.

Les futures sur indices new-yorkais préfigurent une ouverture en légère hausse mais la tendance à Wall Street pourrait être influencée par les nombreux indicateurs économiques attendus avant la cloche, parmi lesquels l'enquête mensuelle ADP sur l'emploi privé (à 12h15 GMT), à la veille du rapport mensuel du département du Travail.

Si le rebond des actions profite d'une accalmie apparente dans le dossier de la guerre commerciale, celle-ci sera sans doute brève puisque la période de consultation ouverte par l'administration américaine sur le projet de taxation à 10% ou 25% de centaines de produits importés de Chine prend fin ce jeudi.

"Après, le représentant américain au Commerce peut soumettre une liste définitive et des recommandations au président", expliquent les économistes de Société générale.

Parallèlement, négociateurs américains et canadiens doivent reprendre leurs discussions sur l'avenir de l'Accord de libre-échange nord-américain (Alena), qui n'ont pour l'instant donné aucun résultat concret.

Lundi, c'est la commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, qui recevra à Bruxelles le représentant au Commerce, Robert Lightizer, pour parler entre autres des droits de douane sur l'automobile.

En Asie, la tendance sur les marchés actions reste orientée à la baisse, notamment à cause des tensions commerciales. En Chine, l'indice CSI 300 a fini fini la journée en repli de 1,07%.

Conséquence: l'indice mondial MSCI (-0,10%) se dirige vers une cinquième séance consécutive de baisse.

SAFRAN BONDIT, SODEXHO ET ALTRAN DÉÇOIVENT

Sur le marché des changes, le dollar abandonne 0,05% face à un panier de devises de référence. L'euro se traite autour de 1,1620 dollar après un plus bas à 1,1615 en réaction à l'annonce d'une baisse inattendue des commandes à l'industrie en Allemagne.

"Si les indices PMI et Ifo d'août montrent que la confiance des entreprises reste soutenue, la montée des incertitudes sur le commerce avec les Etats-Unis et l'escalade des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine pourraient conduire à une détérioration de la confiance du consommateur et des entreprises", prévient Barclays.

L'indice MSCI des devises émergentes reprend 0,1% après être tombé mercredi à son plus bas niveau depuis mai 2017.

Aux valeurs en Europe, le groupe français de défense et de sécurité Safran gagne 5,96%, la plus forte hausse du CAC 40 et du Stoxx 600, après avoir nettement relevé ses prévisions de résultats annuels pour intégrer un premier semestre meilleur que prévu.

Le groupe industriel britannique Melrose (+5,07%) profite quant à lui de l'annonce de ses résultats semestriels et de progrès dans la restructuration de GKN, racheté en mars au terme d'une OPA hostile de huit milliards de livres sterling.

A la baisse, Sodexo cède 4,49%. Le numéro deux mondial de la restauration collective, qui tient une journée investisseurs, a présenté des objectifs jugés trop peu ambitieux par certains analystes.

Altran Technologies chute de 6,71% après l'annonce d'un recul de son flux de trésorerie disponible au deuxième trimestre.

Sur le marché des emprunts d'Etat, le repli des rendements italiens se poursuit, le cinq ans et le deux ans portant à plus de 40 points de base leur baisse depuis le début de la semaine.

Le marché pétrolier est en légère hausse, soutenu par le repli du dollar et les chiffres de l'American Petroleum Institute (API) montrant une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière. Les statistiques hebdomadaires de l'Energy Information Administration (EIA) sont attendus à 15h00 GMT.

(Édité par Patrick Vignal)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com