Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Les actions européennes repartent de l'avant, l'euro recule

Les actions européennes repartent de l'avant, l'euro recule
Crédit photo © Reuters

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes montent en début de séance mercredi, repartant à la hausse après quatre séances consécutives de repli grâce à l'élan donné la veille par Wall Street en réaction à des indicateurs économiques jugés rassurants.

À Paris, le CAC 40, qui avait perdu 2,2% sur les quatre séances précédentes, gagne 1,38% à 5.006,16 points à 08h00 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 1,61% et à Francfort, le Dax avance de 1,46%.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 1,34%, le FTSEurofirst 300 de 1,44% et le Stoxx 600 de 1,31%.

L'appétit pour les actifs risqués est soutenu par les derniers chiffres sur l'activité dans le secteur manufacturier, surtout aux Etats-Unis, où l'indice ISM a atteint en août son plus haut niveau depuis novembre 2018 grâce à un bond des nouvelles commandes.

Cette bonne nouvelle, dont l'effet n'a pas été remis en cause par la baisse inattendue des ventes au détail en Allemagne en juillet (), a contribué à la progression des actions américaines, avec à la clé un nouveau record de clôture pour l'indice phare Standard & Poor's 500 et pour le Nasdaq Composite.

La suite de la séance sera animée entre autres par l'enquête mensuelle ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis, à 12h15 GMT, qui donnera des indications sur l'évolution du chômage en août en attendant le rapport mensuel du département du Travail vendredi.

VALEURS

A l'exception de celui des banques (-0,15%), tous les grands indices sectoriels européens Stoxx évoluent dans le vert, les hausses les plus marquées profitant à ceux de la chimie (+2,12%) et des biens de consommation non-contrainte (+1,98%).

A Paris, parmi les meilleures performances du CAC 40, Kering prend 3,09% et Saint-Gobain 2,47%. En tête du SBF 120, Eurazeo bondit de 8,96% après une recommandation d'achat de Bank of America.

Pernod Ricard gagne 2,58% même si le groupe de vins et spiritueux s'attend à un environnement encore "volatil et incertain" pour son exercice 2020-2021 après une chute de 9,5% de son chiffre d'affaires et de 13,7% de son bénéfice courant sur 2019-2020.

Suez s'adjuge 0,9% après l'évocation par Antoine Frérot, le PDG de Veolia (+0,54%) de la possibilité d'une offre publique d'achat en cas d'échec du projet de rachat des parts d'Engie (+0,35%) dans Suez.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,47%, profitant elle aussi de l'ISM manufacturier américain mais aussi de la perspective de plus en plus nette de voir le secrétaire général du gouvernement, Yoshihide Suga, succéder à la Shinzo Abe à la tête du gouvernement dans quelques semaines, ce qui est perçu comme un gage de continuité de la politique économique.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a fini en repli de 0,17% une séance hésitante marquée par la baisse des actions liées aux matières et à l'énergie, et dans une moindre mesure des bancaires.

A noter aussi, la hausse de 1,84% de la Bourse de Sydney, l'optimisme sur la reprise mondiale l'emportant sur la confirmation de l'entrée en récession de l'économie australienne, pour la première fois depuis 1991.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent pour l'instant une ouverture en hausse de 0,4% à 0,6% pour le Dow Jones et le S&P-500, et de plus de 0,9% pour le Nasdaq.

Mardi, le Dow a gagné 0,76% à 28.645,66 points, le S&P-500 0,75% à 3.526,65 et le Nasdaq Composite 1,39% à 11.939,67 points.

Apple a bondi de près de 4%, bénéficiant toujours de la division du nominal de ses actions, mais aussi des informations de Bloomberg selon lesquelles le groupe a demandé à ses fournisseurs de produire au moins 75 millions d'iPhone compatibles avec la 5G pour la fin de l'année.

TAUX

Sur le marché obligataire, les rendements de référence européens sont orientés à la baisse, de trois points de base pour le Bund allemand à dix ans, à -0,446%, et de près de quatre points pour son équivalent français, qui revient à -0,153%.

Le dix ans américain évolue autour de 0,68%, après le repli provoqué mardi par les propos de Lael Brainard, gouverneure de la Réserve fédérale, sur la nécessité d'un soutien accru à l'économie "dans les prochains mois".

CHANGES

Le dollar reste orienté à la hausse face aux autres grandes devises, conservant les gains engrangés mardi après la publication de l'ISM manufacturier.

L'euro poursuit son repli, cédant autour de 0,3% face au billet vert pour revenir sous 1,1875 contre 1,2011 au plus haut la veille.

PÉTROLE

Le marché pétrolier salue l'annonce mardi soir par l'American Petroleum Institute (API) d'une baisse plus marquée qu'attendu des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière (-6,4 millions de barils), qui amplifie l'impact des bons indices manufacturiers.

Le Brent, dans le vert pour la troisième séance d'affilée, gagne 0,88% à 45,98 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,89% à 43,14 dollars.

(Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !