Les actions européennes marquent le pas avant l'emploi américain

Les actions européennes marquent le pas avant l'emploi américain
Les actions européennes marquent le pas avant l'emploi américain
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes, Londres exceptée, évoluent en légère baisse en début de séance vendredi au lendemain d'une vive hausse, l'attente des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis incitant les investisseurs à la prudence.

À Paris, le CAC 40 perd 0,16% à 6.589,46 points à 07h45 GMT et à Francfort, le Dax recule de 0,23% alors qu'à Londres, le FTSE 100 gagne 0,08%, grâce entre autres aux valeurs pétrolières.

L'indice EuroStoxx 50 se replie de 0,26%, le FTSEurofirst 300 de 0,26% et le Stoxx 600 de 0,24%.

Tous ont fini en nette hausse jeudi après le compromis au Congrès américain entre démocrates et républicains sur le plafond de la dette publique, qui éloigne pour deux mois au moins le risque d'un défaut des Etats-Unis.

Les investisseurs attendent maintenant le rapport mensuel du département du Travail à Washington, qui devrait influencer les prochaines décisions de la Réserve fédérale sur ses achats d'actifs et l'évolution de ses taux d'intérêt.

Le consensus Reuters table sur 500.000 créations d'emplois en septembre, un taux de chômage en baisse à 5,1% et une hausse de 0,4% sur un mois du salaire horaire moyen.

En Chine, la réouverture des marchés après la semaine chômée de la fête nationale s'est déroulée sans problème, grâce à entre autres au rebond de l'indice des directeurs d'achats (PMI) Caixin-Markit du secteur des services, qui traduit un retour à la croissance de l'activité en septembre. La Bourse de Shanghai a fini en hausse de 0,67%.

En Europe, la baisse est limitée par la remontée des cours du pétrole: l'indice Stoxx de l'énergie progresse de 1,29%, la meilleure performance sectorielle du début de séance, et à Paris, TotalEnergies s'adjuge 1,51% en tête du CAC 40.

A la baisse, le compartiment des hautes technologies cède 1,2% sur fond de remontée marquée des rendements obligataires dans le sillage de l'accord sur la dette américaine. Au sein du CAC, STMicroelectronics abandonne 2,35%, Dassault Systèmes 1,9% et Capgemini 1,67%.

Le distributeur Casino perd par ailleurs 2,27% après l'annonce par sa filiale de commerce en ligne Cnova (-1,20%) de l'abandon de ses prévisions et du report de son augmentation de capital.

(Reportage Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !