»
»
»
Consultation

Les actions dans le rouge en dépit des résultats, les taux pèsent

Les actions dans le rouge en dépit des résultats, les taux pèsent

Crédit photo © Reuters

par Blandine Henault

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en baisse mercredi dans la matinée, les multiples publications de résultats d'entreprise ne suffisant pas à compenser les inquiétudes liées aux tensions sur les rendements obligataires.

À Paris, l'indice CAC 40 se replie de 0,35% à 5.425,27 points vers 08h10 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,92% et à Londres, le FTSE recule de 0,45%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,8%, le FTSEurofirst 300 cède 0,64% et le Stoxx 600 lâche 0,64%.

La tendance avait déjà été négative en Asie et à Wall Street, où le S&P 500 a lâché 1,34% mardi soir, tout en se maintenant au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours.

La nette remontée des taux longs américains, avec un rendement des Treasuries à 10 ans qui a atteint mercredi 0,302%, relance les craintes sur un renchérissement du coût du financement des entreprises tout en rendant moins attractives les actions.

En Europe, le rendement du Bund allemand de même échéance suit la tendance de façon plus modérée - il évolue autour de 0,64% - et la tension reste limitée sur les rendements des pays périphériques de la zone euro.

La hausse des taux à long terme aux Etats-Unis résulte de l'augmentation des besoins de financement du Trésor américain et d'une remontée des anticipations d'inflation alimentée par la récente hausse des cours du pétrole et des matières premières.

Le baril de Brent a atteint 75,47 dollars mardi, un plus haut depuis novembre 2014, avant de reculer à 74 dollars sous le coup de prises de bénéfices et de signes d'une hausse de la production aux Etats-Unis.

Les investisseurs s'inquiétent par ailleurs d'éventuelles nouvelles sanctions américaines contre l'Iran, qui pourraient peser sur ses exportations de brut.

KERING IMPRESSIONNE ENCORE

La hausse des taux long favorise le dollar, qui évolue à un plus haut depuis la mi-janvier face à un panier de devises de référence.

L'euro retombe ainsi sous le seuil de 1,22 dollar.

L'agenda macroéconomique est allégé mercredi, avant le rendez-vous très attendu de la Banque centrale européenne (BCE) qui rendra sa décision de politique monétaire jeudi.

En attendant, les investisseurs doivent digérer une nouvelle salve de publications de résultats d'entreprises, aussi bien aux Etats-Unis qu'en Europe.

En tête du Stoxx 600, Kering s'envole de 6,48% après un premier trimestre bien meilleur que prévu, tiré à nouveau par les performances de Gucci.

STMicroelectronics bondit pour sa part de 4,84% après avoir envoyé un signal positif sur la demande à venir pour ses produits pour la téléphonie mobile au second semestre.

Les investisseurs se sont inquiétés ces dernières semaines du lent démarrage de l'iPhone X d'Apple à la suite de plusieurs avertissements lancés par des fournisseurs de la marque à la pomme. Le titre Apple a clôturé mardi en baisse de 1,39%, en recul pour la cinquième séance consécutive.

Le repli d'Apple intervient dans un contexte plus général de faiblesse des valeurs technologiques. Ainsi, Alphabet, la maison-mère de Google, a chuté de 4,76% mardi soir après avoir annoncé la veille un recul de sa marge, ce qui a fait passer au second plan un chiffre d'affaires et un bénéfice supérieurs aux attentes.

Les investisseurs surveilleront notamment les résultats de Facebook mercredi soir après la clôture de Wall Street.

(Édité par Wilfrid Exbrayat)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com