Législatives : Marine Le Pen se présente en première opposante à Emmanuel Macron

Législatives : Marine Le Pen se présente en première opposante à Emmanuel Macron

PARIS, 8 mai (Reuters) - Dans une première apparition publique depuis sa défaite aux élections présidentielles, la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a annoncé sa candidature à sa réélection pour les élections législatives du 12 et 19 juin et s'est présentée en première opposante à Emmanuel Macron.

"Je suis candidate a ma réélection, bien entendu. Et j'espère que nous allons entrer en force à l'Assemblée nationale pour mener, encore une fois, le combat contre la politique sociale qu'Emmanuel Macron veut mettre en oeuvre", a déclaré dimanche la députée du Pas-de-Calais, lors d'un déplacement à Hénin-Beaumont.

Marine Le Pen a obtenu 41,45% des voix lors du deuxième tour de l'élection présidentielle, un score plus serré qu'en 2017, qui a représenté, selon elle, une "éclatante victoire" pour les idées qu'elle défend.

Elle a tenu à se présenter en première opposante au président réélu pour les élections législatives à venir, face à Jean-Luc Mélenchon, président de La France insoumise, qui est parvenu cette semaine à unir les gauches et les écologistes en vue du prochain scrutin et souhaite être nommé Premier ministre en cas de majorité à l'Assemblée nationale.

"La fable de Jean-Luc Mélenchon opposant Emmanuel Macron, on va peut-être arrêter maintenant, ça a duré quinze jours, ça a fait rire tout le monde", a-t-elle dit.

"La réalité, c'est que Jean-Luc Mélenchon a fait élire Emmanuel Macron, donc ça le discrédite absolument pour pouvoir se mettre dans la posture de l'opposant", a-t-elle ajouté au sujet de celui qui est arrivé troisième au premier tour des élections présidentielles.

"Jean-Luc Mélenchon a été longuement sénateur socialiste, on ne s'en débarrasse pas. On ne change pas les tâches d'un léopard", a-t-elle poursuivi.

En ce dimanche 8-Mai, Marine Le Pen devrait procéder, après une visite du marché aux puces d'Hénin-Beaumont dans la matinée, à un dépôt de gerbe au pied du monument aux morts du cimetière de la ville et devrait par la suite faire une nouvelle allocution. (Caroline Pailliez)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !