Le système gazier en Europe restera en tension jusqu'en 2024 dit Patrick Pouyanné

Le système gazier en Europe restera en tension jusqu'en 2024 dit Patrick Pouyanné

PARIS, 23 novembre (Reuters) - Le système gazier européen sera en situation de "stress" tant que ses capacités de regazéification ne seront pas toutes installées, soit jusqu'à fin 2024, a déclaré mercredi le directeur général de TotalEnergies.

Patrick Pouyanné était auditionné par une commission de l'Assemblée nationale visant à établir les raisons de la perte de souveraineté et d'indépendance énergétique de la France.

S'il a fait savoir que les pays européens ne devraient pas connaître de problèmes d'approvisionnement en gaz en hiver 2022-2023 - les stocks étant remplis à 95% -, il s'est inquiété de la situation pour l'hiver prochain, sachant que les réserves ne seront plus alimentées par des importations de gaz russes.

Or, les pays européens ne disposeront pas, selon lui, encore de capacités de regazéification suffisantes pour que le gaz naturel liquéfié remplace complètement le gaz russe.

"Sur le système gazier, il est encore en stress au niveau européen pour moi jusqu'à fin de l'année 2024, car c'est à ce moment-là que tous les terminaux auront été tous installés, s'ils sont flottants, ou construits, s'ils sont à terre, notamment en Allemagne", a-t-il dit lors de l'audition.

"On a encore une période qui ne va pas être très simple à l'échelle européenne", a-t-il ajouté.

L'agence internationale de l'Energie (AIE) avait déjà alerté début novembre sur le risque d'une pénurie de gaz en Europe à l'hiver 2023-2024, en raison notamment de la reprise de la demande chinoise pour du gaz naturel liquéfié et de l'arrêt total des livraisons de gaz russe sur fond de guerre en Ukraine. (Caroline Pailliez, édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !