»
»
»
Consultation

Le succès des boules à neige Macron dope l'activité d'une PME de l'Ain

Le succès des boules à neige Macron dope l'activité d'une PME de l'Ain

Crédit photo © Reuters

LYON-PARIS (Reuters) - Une PME familiale d'Oyonnax (Ain), dans la "Plastics Vallée" française, connaît un succès inattendu grâce à un engouement pour les boules à neige à l’effigie d’Emmanuel Macron.

L’entreprise Bruot, qui compte 12 salariés, est l’une des deux sociétés françaises à fabriquer des boules à neige dans un secteur de production largement capté par la Chine.

Son carnet de commandes est actuellement saturé.

Elles émanent de ses clientes parisiennes "Les Parisettes", créatrices d'un concept-store dédié aux souvenirs de Paris, qui ont imaginé des boules à neige déclinées en trois versions : Emmanuel Macron à l’Elysée, Emmanuel Macron au Touquet, Emmanuel Macron devant le drapeau tricolore.

"Elles m’ont envoyé en juillet une commande par mail en m’annonçant une surprise", explique Christophe Bruot, 46 ans, troisième du nom à diriger l’entreprise créée en 1964, après son grand-père Marcel et son père Gérard.

"En ouvrant le fichier, on a découvert qu’il s’agissait de boules à neige à l’effigie du président et ça nous a fait sourire", rapporte le chef d’entreprise.

"On a commencé à delirer et on s'est dit que Macron s'adaptait parfaitement à l'idée d'une boule à neige", raconte à Reuters Maryse Bazzoli, 61 ans, l'une des fondatrices des "Parisettes", entreprise créée il y a six ans.

"UN CADEAU QUI ÉNERVE"

"On a trouvé des images libres de droit sur internet, on a ajouté la phrase presque mythique 'Et en même temps..' dans l'un des modèles, 'Vivement le Touquet!' dans un autre. Ce qui nous intéressait aussi, c'est son engagement très européen, alors on l'a auréolé des étoiles du drapeau européen", explique-t-elle.

A une première commande de 48 pièces est rapidement venue s’ajouter une deuxième de 300 boules à neige présidentielles, et ce sont récemment 3.000 nouvelles boules qui ont été demandées aux établissements Bruot.

Les touristes étrangers, mais aussi français, s’arrachent ces souvenirs vendus 10 euros depuis septembre, tant à Paris qu’au Touquet où le couple présidentiel possède une résidence secondaire.

Maryse Bazzoli se dit un peu "dépassée" par ce succès, tout comme la famille Bruot.

"Il y a un effet boule de neige", s'amuse la commerçante. "Nicolas Sarkozy et François Hollande auraient été moins vendeurs. L'intérêt de Macron, c'était sa nouveauté, sa jeunesse, son énergie, son parcours de vie atypique, notamment son couple", estime-t-elle.

Parmi les acheteurs, "il y a ceux qui aiment bien le président, les collectionneurs et ceux qui veulent faire un cadeau qui énerve!", détaille-t-elle.

"C’est une bonne surprise", confirme Christophe Bruot. "Mais il faut réussir à satisfaire tous nos clients, dont de nombreuses stations de sports d’hiver qui veulent des boules à neige à leur nom".

"Les boules Macron font le buzz actuellement, mais l’engouement pourrait bien durer cinq ans, ou même plus si le président est réélu", pronostique le chef d’entreprise.

(Catherine Lagrange avec Ingrid Melander à Paris, édité par Sophie Louet)


click here for restriction
©2017 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com