»
»
»
Consultation

Le spectacle de Dieudonné interdit à Nantes

Le spectacle de Dieudonné interdit à Nantes

PARIS (Reuters) - Le préfet de Loire-Atlantique a interdit par arrêté le spectacle prévu jeudi à Nantes par Dieudonné, dont le gouvernement tente d'empêcher la tournée en France en raison du "message de haine" diffusé selon lui par l'humoriste.

Dieudonné M'Bala M'Bala déposera toutefois un référé devant le tribunal administratif de la ville pour demander en urgence l'annulation de l'arrêté préfectoral, a déclaré à Reuters l'un de ses avocats, Me Sanjay Mirabeau.

Le préfet a invoqué la nécessité de "prévenir le trouble à l'ordre public constitué par les atteintes au respect de la dignité de la personne humaine contenues dans le spectacle" prévu au Zénith, sur la commune de Saint-Herblain.

"Cet acte relève normalement du pouvoir de police du maire, et le préfet a donc saisi le maire de Saint-Herblain, qui vient de faire savoir qu'il ne souhaitait pas prendre lui-même la décision dont il approuve cependant le principe", précise la préfecture dans un communiqué.

Avant le préfet de Loire-Atlantique, plusieurs maires de grandes villes ont pris une décision similaire où étaient sur le point de le faire, pour risques de troubles à l'ordre public.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a transmis lundi une circulaire aux maires et préfets en vue d'empêcher la tournée de Dieudonné M'Bala M'Bala, condamné à de multiples reprises pour incitation à la haine raciale.

Ces derniers devraient interdire au cas par cas les spectacles de l'humoriste, dont la tournée en France -sauf s'il n'obtient pas gain de cause devant la justice- doit démarrer à Nantes, une mesure au niveau national étant juridiquement impossible.

HOLLANDE DEMANDE LA FERMETÉ

"Je demande aux représentants de l'Etat, en particulier aux préfets, d'être vigilants et inflexibles", a déclaré mardi François Hollande lors de ses voeux aux corps constitués.

Il a souhaité que "nul ne puisse utiliser le spectacle à des fins qui seraient de la provocation et de la promotion de thèses ouvertement antisémites", demandant que les sanctions, dont des amendes, "soient pleinement exécutées car il y a de la crédibilité même de la justice et de l'autorité de l'Etat".

Jean Germain, le maire socialiste de Tours (Indre-et-Loire), a annoncé mardi qu'il interdisait le spectacle qui devait avoir lieu le 10 janvier au centre des congrès Vinci.

Le maire UMP de Bordeaux Alain Juppé avait lui aussi décidé la veille d'interdire le show prévu le 26 janvier prochain dans sa ville.

Dans le passé, l'humoriste a obtenu systématiquement l'annulation devant les tribunaux des arrêtés d'interdiction de ses spectacles au nom de la liberté d'expression et de réunion.

Dans un communiqué, ses défenseurs annoncent le dépôt d'une plainte pour atteinte à la vie privée, de huit plaintes en diffamation, et la saisine de la Cour de justice de la République à la suite des accusations portées par Manuel Valls.

"Le rôle de l'Etat est de garantir l'ordre public et non pas de se disperser pour interdire aux personnes qui le souhaitent de se rendre à un spectacle", écrivent-ils.

FERMETURE DE LA MAIN D'OR?

Le secrétaire national du Parti Communiste, Pierre Laurent, estime que l'interdiction des spectacles "n'est pas le chemin le plus efficace pour combattre les idées" de Dieudonné.

De nombreuses associations juives ou de défense des droits de l'homme appellent de leur côté à mobiliser contre des spectacles qui "sont en réalité des meetings où l'on prêche le négationnisme et la haine des juifs".

Le président de l'Association des fils et filles des déportés juifs de France, Serge Klarsfeld, a annulé son appel à manifester mercredi devant le Zénith de Nantes, la veille du spectacle prévu compte tenu de la décision du préfet.

"L'appel à manifester, c'était pour demander au préfet d'interdire la représentation. Comme elle a été annulée, il n'y a plus de lieu de manifester", a-t-il expliqué à Reuters.

La ministre de la Culture n'exclut pas une fermeture du théâtre parisien de la Main d'or dans lequel Dieudonné se produit.

Aurélie Filippetti estime mardi dans Le Parisien que Dieudonné "ne peut pas se prévaloir de la création" et qu'il se place "du côté de la propagande d'extrême droite".

Priée de dire si elle est favorable à la fermeture du théâtre de la Main d'or, elle répond: "Tous les supports juridiques permettant de mettre un terme à l'entreprise lucrative de M. Dieudonné doivent être étudiés".

Gérard Bon, avec Elizabeth Pineau et Guillaume Frouin à Nantes, édité par Yves Clarisse


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com