Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Le secteur manufacturier de la zone euro à un plus haut depuis mi-2018

Le secteur manufacturier de la zone euro à un plus haut depuis mi-2018
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - La croissance du secteur manufacturier de la zone euro a fini l'année à un pic de plus de deux ans et demi, ce qui suggère que l'économie a été moins touchée par la pandémie qu'au début de l'année, montrent les résultats de l'enquête réalisée par IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI).

L'indice définitif pour décembre ressort à 55,2, un plus haut depuis mai 2018, contre 53,8 le mois précédent et 53,5 en première estimation.

L'Allemagne a de nouveau joué un rôle moteur et, contrairement à l'industrie dominante des services, les usines européennes sont restées pour la plupart ouvertes.

"L'économie devrait donc être bien moins impactée par la pandémie au quatrième trimestre qu'au deuxième grâce à la résistance de l'industrie manufacturière", a déclaré Chris Williamson, économiste en chef chez IHS Markit.

Les nouvelles commandes ont augmenté dans un contexte de forte demande de produits allemands et reflètent en partie un pic temporaire de la demande britannique avant la fin de la période de transition du Brexit.

Malgré la forte demande, les effectifs ont une nouvelle fois été réduits le mois dernier, bien qu'à un rythme plus lent. L'indice de l'emploi est passé de 48,7 à 49,2.

FRANCE: L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE REPASSE EN EXPANSION

Le secteur manufacturier a trouvé le chemin de la croissance en décembre avec l'augmentation de la production, montrent les résultats de l'enquête mensuelle réalisée par IHS Markit.

L'indice définitif pour le mois dernier ressort à 51,1, comme en première estimation, après 49,6 en novembre, repassant ainsi en zone de croissance.

"Les chiffres de décembre ont montré une amélioration des performances du secteur manufacturier français, avec un rebond des conditions d'affaires après la détérioration de novembre et le retour de la production en croissance", a déclaré Eliot Kerr, économiste d'IHS Markit.

"Pour l'avenir, les entreprises sont très optimistes quant à la poursuite de la croissance de la production, avec l'espoir que les vaccins anti-COVID-19 disponibles puissent rétablir une sorte de normalité dans le monde. Pour l'instant, les conditions favorables à la demande restent timides mais nous prévoyons que la reprise commencera à s'accélérer au deuxième trimestre 2021", a ajouté Eliot Kerr.

ALLEMAGNE: LE SECTEUR MANUFACTURIER SE REDRESSE MALGRÉ LE CONFINEMENT

Le secteur manufacturier de la première économie d'Europe a accentué sa croissance malgré un confinement plus strict pour éviter une hausse des décès dus au coronavirus.

L'indice définitif pour décembre ressort à 58,3, un plus haut depuis février 2018, contre 57,8 en novembre, demeurant nettement en zone de contraction.

Il est légèrement inférieur à une première estimation à 58,6.

Phil Smith, économiste d'IHS Markit, a déclaré que l'industrie manufacturière allemande a continué à fonctionner en fin d'année 2020, car seuls les producteurs de biens de consommation ont montré une certaine faiblesse à la suite des nouvelles mesures de confinement dans le pays et à l'étranger.

L'enquête a montré que les pressions sur la chaîne d'approvisionnement s'accentuaient, des pénuries de matières premières et de composants ayant été signalées ainsi qu'un effet de goulot d'étranglement dans le fret maritime dû à un manque de conteneurs disponibles et d'autres perturbations liées à l'épidémie.

Ces problèmes d'approvisionnement n'ont pas causé de perturbations majeures en décembre mais ils pourraient commencer à se faire sentir dans les mois à venir, a commenté Paul Smith.

"Néanmoins, les entreprises prévoient surtout un avenir brillant en 2021. Avec le lancement des vaccins, on espère que la pandémie entravera de moins en moins la demande et que les investissements continueront à se redresser au cours de l'année à venir", a ajouté l'économiste.

GRANDE-BRETAGNE: LE PMI MANUFACTURIER REMONTE À UN PIC DE TROIS ANS

L'activité du secteur manufacturier britannique a atteint son niveau le plus élevé en trois ans alors que les entreprises se sont empressées de terminer certaines opérations avant la fin de la période de transition du Brexit, le 31 décembre.

L'indice PMI est remonté à son plus haut niveau depuis novembre 2017 à 57,7, après 55,6 enregistré en novembre, un chiffre légèrement supérieur à l'estimation "flash" de 57,3.

Rob Dobson, directeur d'IHS Markit, a déclaré qu'il ne s'attendait pas à ce que les performances de décembre durent.

"Les clients, en particulier ceux basés dans l'Union européenne, ont avancé leurs achats, ce qui a temporairement dynamisé les ventes. Il semble probable que cette hausse s'inversera au cours des premiers mois de 2021, ce qui donnera un début d'année faible", a-t-il déclaré.

Bruxelles et Londres ont conclu le 24 décembre un accord sur leurs futures relations commerciales peu avant la sortie effective au 1er janvier du Royaume-Uni du bloc communautaire.

Les résultats de l'enquête montrent que les industriels ont stocké des matériaux au rythme le plus rapide depuis mars 2019 - alors qu'ils craignaient une perturbation des échanges commerciaux avec l'UE - et que les délais de livraison ont été les plus lents depuis le confinement du printemps.

ITALIE: LE SECTEUR MANUFACTURIER CROÎT POUR LE SIXIÈME MOIS D'AFFILÉE

L'activité manufacturière a enregistré un sixième mois consécutif de croissance en décembre, bien qu'à un rythme légèrement plus lent que prévu, a montré une enquête lundi, alors que le pays est confronté à l'urgence de la lutte contre les coronavirus.

L'indice IHS Markit a augmenté à 52,8 contre à 51,5 en novembre alors que le consensus Reuters le donnait à 53,6.

Le sous-indice des nouvelles commandes a grimpé à 50,2 en décembre contre 48,4 le mois précédent.

Le gouvernement prévoit une contraction de l'économie italienne de l'ordre de 9% en 2020 en raison de la pandémie suivi par un rebond de 6% pour cette année.

ESPAGNE: CROISSANCE DU SECTEUR MANUFACTURIER

L'activité du secteur manufacturier espagnol est repassée en croissance même si les effets de la pandémie de coronavirus pèsent toujours sur les entreprises.

L'indice est revenu à 51,0 contre 49,8 en novembre, passant au-dessus du seuil de 50 séparant croissance et contraction.

"Le mois de décembre a été mitigé pour le secteur manufacturier espagnol car la hausse de la demande extérieure a été à nouveau compensée par la faiblesse soutenue du marché intérieur", a déclaré Paul Smith, économiste chez IHS Markit.

La demande extérieure a entraîné la plus forte croissance des exportations depuis juillet tandis que la faiblesse des secteurs du tourisme et de l'hôtellerie a pesé sur la demande intérieure.

(Bureaux européens de Reuters, version française Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !