Le rejet de traités européens par la justice polonaise qualifié d'"attaque" contre l'UE par Beaune

Le rejet de traités européens par la justice polonaise qualifié d'"attaque" contre l'UE par Beaune
Le rejet de traités européens par la justice polonaise qualifié d''attaque' contre l'UE par Beaune
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La décision de la justice polonaise de considérer comme anticonstitutionnels certains articles de traités de l'Union européen contraires est "gravissime" et constitue une "attaque contre l'Union européenne", a estimé vendredi le secrétaire d'Etat français chargé des Affaires européennes, Clément Beaune.

Cette décision soulève le risque d'une "sortie de facto" de la Pologne de l'Union européenne (UE), a souligné Clément Beaune sur BFMTV en prévenant qu'elle pourrait avoir des conséquences en matière de soutien budgétaire de l'UE à la Pologne.

Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, a également jugé cet épisode "très, très inquiétant", à son arrivée à une réunion européenne à Luxembourg.

"Nous devons affirmer clairement que le gouvernement polonais joue avec le feu", a-t-il dit à la presse.

Le fait de contester le principe de la primauté du droit européen peut conduire à une mort de l'Europe née des traités de Rome, telle que nous la connaissons, a prévenu Jean Asselborn.

Le Tribunal constitutionnel polonais a jugé jeudi que certains articles de traités de l'Union européenne étaient contraires à la Constitution du pays, contestant un pan crucial de l'intégration au bloc communautaire et exacerbant le conflit entre les nationalistes au pouvoir à Varsovie et Bruxelles.

(Rédigé par Myriam Rivet, avec Sabine Siebold à Luxembourg; édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !