»
»
»
Consultation

Le rapporteur du budget veut des détails sur les économies

Le rapporteur du budget veut des détails sur les économies
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le rapporteur général du Budget à l'Assemblée nationale a appelé mardi le gouvernement à préciser les pistes d'économies qu'il entend mettre en oeuvre pour tenir ses objectifs "ambitieux" de maîtrise des dépenses.

"Le gouvernement pourrait utilement profiter du débat d'orientation des finances publiques (prévu jeudi au Parlement-NDLR) pour annoncer différentes réformes structurantes et préciser les sources d'économies qu'il envisage pour l'exercice 2019 et pour les exercices postérieurs", note Joël Giraud, député des Hautes-Alpes (LaRem), dans un rapport présenté en fin d'après-midi devant la commission des finances.

Cette analyse se fonde sur le rapport préparatoire au débat d'orientation des finances publiques que lui a fourni le gouvernement, dans lequel l'exécutif a revu en baisse ses ambitions pour le rétablissement des comptes publics par rapport au programme de stabilité présenté mi-avril.

Le gouvernement, qui attendait alors un léger excédent de 0,3 point de produit intérieur brut (PIB) pour 2022, vise désormais des comptes à l'équilibre à la fin du quinquennat, à la suite de l'élargissement de la suppression de la taxe d'habitation aux 20% de ménages les plus aisés.

Mais cette perspective reste meilleure que celle tracée dans la loi de programmation des finances publiques promulguée en janvier, qui évoquait encore un déficit public à 0,3% du PIB en 2022.

Au-delà de cette révision de la trajectoire, le gouvernement a fait part dans son rapport de son intention d'annoncer "plusieurs réformes structurantes dans les semaines à venir", signale Joël Giraud.

Mais "la non-publication du rapport (des experts du Comité action publique 2022, chargés d'identifier des pistes d'économies) et l'absence de communication du gouvernement depuis la fin des travaux du comité" ont suscité des critiques, notamment de la part de la Cour des comptes, souligne-t-il.

SILENCE "ASSOURDISSANT" SELON WOERTH

"Le gouvernement à mon sens va devoir préciser les mesures précises et concrètes d'économies sur les missions du budget général de l'Etat lors de la présentation du projet de loi de finances 2019", a déclaré Joël Giraud lors d'une réunion de la commission des Finances de l'Assemblée.

Il a notamment appelé l'exécutif à préciser les modalités de la reprise de la dette de SNCF Réseau et son impact sur les finances publiques, ainsi que "la trajectoire des effectifs de la fonction publique sur le quinquennat".

Alors que le gouvernement compte réduire les effectifs de la fonction publique de 120.000 unités d'ici à 2022 - dont 50.000 dans la fonction publique d'Etat - il va devoir "détailler les réorganisations qui seront mises en place" et préciser "les ministères qui porteront les réductions d'effectifs", a insisté Joël Giraud.

Le président de la commission des Finances, le député de l'Oise Eric Woerth (LR), a quant à lui dénoncé le silence "assourdissant" du gouvernement sur les efforts qu'il entend mettre en oeuvre pour réduire la dépense publique, en particulier la dépense structurelle.

"On n'est pas dans la technique : on est en train de se demander où les efforts vont porter, sur quels types de réductions et quel périmètre", a-t-il déclaré.

"Ce n'est pas une question de discours, c'est une question de décision et c'est maintenant parce qu'après, le temps qui passe est du temps perdu", a-t-il poursuivi.

Les intentions de l'exécutif sur les pistes d'économies, en particulier dans la sphère de l'Etat, restent encore largement à préciser et les demandes d'éclaircissement à ce sujet se sont multipliées ces dernières semaines, qu'il s'agisse de la Cour des comptes, du gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, ou encore du FMI.

Le débat d'orientation des finances publiques pour 2019 se tiendra jeudi matin à l'Assemblée nationale et jeudi après-midi au Sénat.

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com