»
»
»
Consultation

Le PS pourrait accorder 3 mois de plus à Strauss-Kahn pour 2012

Le PS pourrait accorder 3 mois de plus à Strauss-Kahn pour 2012
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le Parti socialiste pourrait accorder trois mois de réflexion supplémentaire à Dominique Strauss-Kahn en allongeant le délai pour déposer les candidatures aux primaires présidentielles.

Le calendrier de cette consultation inédite, critiqué par certains "présidentiables" mais validé par les militants, prévoit un scrutin à l'automne avec dépôt des candidatures à partir du mois de juin, mais sans mentionner de date limite.

S'il veut être candidat, Dominique Strauss-Kahn devra quitter la direction du Fonds monétaire international, qui court jusqu'à fin 2012. Rallonger le délai des candidatures au PS lui offrirait un sursis, en pleine présidence française du G20.

Permettre d'être candidat jusqu'en septembre, "c'est une hypothèse", explique-t-on dans l'entourage de la première secrétaire Martine Aubry au soir de la première réunion d'une Commission nationale d'organisation des primaires (CNOP).

Allonger les délais, "c'est techniquement possible, mais on peut aussi les raccourcir", ajoute-t-on de même source, renvoyant à la fin janvier pour le calendrier précis de la compétition.

Le Bureau national du parti, son exécutif, votera alors les dates définitives des primaires.

Cette possibilité fait bondir les proches de François Hollande, qui militent pour une accélération du calendrier et non un allongement de ce dernier au bénéfice, selon eux, d'un seul candidat.

"Certains voudraient que ce soit une longue période de dépôt des candidatures, englobant les vacances d'été pour laisser un peu plus de temps à Dominique Strauss-Kahn", rapporte un représentant de l'ancien premier secrétaire.

"Soit il ne sait pas encore s'il veut être candidat et donc il ne le veut pas suffisamment, soit il le sait, et alors il doit le dire aux socialistes et aux Français", tempête le député de l'Isère André Vallini dans Le Figaro de mercredi.

BROUILLAGE

"L'enjeu mérite ce 'sacrifice'" consistant à abandonner le FMI, estime André Vallini pour qui le candidat doit être désigné avant l'été.

Le rapport sur l'organisation des primaires remis cette semaine par Arnaud Montebourg à la direction du PS recommande deux mois de campagne officieuse, en juillet et août, après le dépôt des candidatures qui serait clos en juin.

La campagne officielle débuterait lors de l'université d'été du PS, à La Rochelle, fin août - des options qui n'ont pas encore été débattues au sein du comité d'organisation installé mardi. La prochaine réunion est prévue le 14 décembre.

Dans l'entourage de Dominique Strauss-Kahn, on relativise les joutes autour du calendrier, soulignant ne pas être "demandeur" de ce délai supplémentaire.

"S'il y va, de toutes façons, il ne finit ni le G20 qui court sur tout 2011 ni son mandat au FMI. Donc, on n'est pas à un mois près", souligne un cadre du PS. "Ce n'est pas comme si on nous disait aujourd'hui: tout doit être plié en février".

La semaine dernière, sur France Inter, l'ancien ministre de l'Economie avait expliqué qu'il se plierait aux dates et aux procédures imposées par son parti s'il décidait d'être candidat.

Brouillant un peu plus les cartes, il a ensuite déclaré au magazine allemand Stern qu'il comptait aller jusqu'au terme de son mandat, en 2012.

Laure Bretton, édité par Gérard Bon


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com