Le projet SCAF de futur avion de combat est "prioritaire" et se fera

Le projet SCAF de futur avion de combat est "prioritaire" et se fera
Le projet SCAF de futur avion de combat est 'prioritaire' et se fera
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le projet de futur avion de combat européen (SCAF), sujet de discorde lancinant entre la France et l'Allemagne, est un projet prioritaire et se fera, a assuré jeudi le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, lors d'une conférence de presse à Berlin au côté de son homologue allemande, Christine Lambrecht.

"Beaucoup de choses ont été dites ou écrites ces dernières semaines. Je crois que d'une phrase, nous allons y couper court en disant : le SCAF est un projet prioritaire, il est attendu autant par Berlin que par Paris, et ce projet se fera", a dit le ministre français.

"Nous avons besoin de cette innovation et nous avons besoin de réfléchir à ce que sera l'aviation de chasse du futur, et nous devons déjà penser à la régénération de nos équipements en la matière. C'est vrai pour le SCAF, c'est vrai aussi bien sûr pour le char du futur", a-t-il ajouté.

"Nous avons un conseil des ministres franco-allemand à la fin du mois d'octobre, cela nous laisse donc quelques semaines de préparation pour acter des calendriers exigeants."

Le projet SCAF (système de combat aérien du futur) a éé lancé en 2017 par le président Emmanuel Macron et la chancelière Angela Merkel à un moment où l'Union européenne était fragilisée par la décision des Britanniques de quitter le bloc communautaire et par la crise des migrants.

Mais au lieu de resserrer les rangs, le SCAF a attisé les tensions entre la France et l'Allemagne, sur fond d'approches divergentes, tandis que Dassault et Airbus qui doivent construire avec la société espagnole Indra cet avion de combat destiné à remplacer le Rafale français et l'Eurofighter allemand à l'horizon 2040, sont en désaccord sur le partage des tâches et les prochaines étapes du programme.

(Rédigé par Jean-Stéphane Brosse, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !