Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Le projet de loi sur les universités pourrait être amendé

Le projet de loi sur les universités pourrait être amendé

PARIS (Reuters) - Le projet de loi sur la réforme des universités pourrait être amendé, s'agissant par exemple du nombre de membres des conseils d'administration, laisse entendre la ministre de l'Enseignement supérieur.

L'Elysée a annoncé lundi le report d'une semaine de la présentation du projet de réforme des universités en conseil des ministres, prévue à l'origine pour mercredi.

"A partir du moment où c'est un dialogue, ça veut dire que la porte n'est pas fermée, ça veut dire que le texte n'est pas fini. Si le dialogue se poursuit, ça veut donc dire qu'on va enrichir le texte, ça veut dire que les possibilités sont ouvertes", a déclaré Valérie Pécresse sur BFM TV et RMC.

"Si le texte était parachevé, ficelé, bouclé, il serait au conseil des ministres demain. Aujourd'hui, le président de la République souhaite rencontrer tout le monde pour parler avec eux des points qui sont encore des points de crispation", a-t-elle ajouté en évoquant "des ambiguïtés à lever peut-être".

Elle a évoqué les conseils d'administration des universités dont la réforme prévoit de réduire le nombre de membres à 20.

"Le conseil d'administration resserré, certaines universités nous disent : on n'est pas toutes de la même taille. Les universités d'Aix-Marseille (...) me disent : si on fusionne à trois avec 75.000 étudiants, 20 personnes au conseil d'administration, c'est un peu peu", a déclaré la ministre.

"Donc, on nous demande aujourd'hui dans la marge de négociation, de la souplesse", a-t-elle ajouté.


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !