Le procureur de la CPI suspend son enquête sur la lutte anti-drogue aux Philippines

Le procureur de la CPI suspend son enquête sur la lutte anti-drogue aux Philippines
Le procureur de la CPI suspend son enquête sur la lutte anti-drogue aux Philippines
Crédit photo © Reuters

LA HAYE (Reuters) - Le procureur en chef de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, a suspendu l'enquête sur des violations présumées des droits de l'homme aux Philippines commises dans le pays dans le cadre de la lutte anti-drogue, montre un document publié vendredi.

En septembre, les juges de la CPI avaient autorisé une enquête sur la lutte anti-drogue au cours de laquelle des milliers de personnes suspectées de trafic de drogue ont trouvé la mort.

Les activistes disent que nombre d'entre elles ont été exécutées par les autorités avec le soutien tacite du président philippin, Rodrigo Duterte.

Les autorités philippines soutiennent que ces personnes ont été abattues en état de légitime défense et que la CPI n'a aucun droit de mener une enquête.

Selon les documents, Karim Khan a écrit que Manille avait déposé une demande de report le 10 novembre. Les gouvernements peuvent demander à la CPI de différer une affaire s'ils mènent leurs propres enquêtes et poursuites sur les mêmes faits.

"L'accusation a temporairement suspendu son enquête pendant qu'elle évalue la portée et l'effet de la demande de report", a écrit Karim Khan, ajoutant que la CPI demanderait des informations supplémentaires aux Philippines.

"Nous saluons le discernement du nouveau procureur de la CPI qui a jugé bon de jeter un regard neuf sur cette affaire, et nous sommes convaincus que celle-ci sera résolue en faveur de la disculpation de notre gouvernement et de la reconnaissance du dynamisme de notre système judiciaire", a déclaré samedi Karlo Nograles, porte-parole par intérim de Rodrigo Duterte, dans un communiqué.

Le gouvernement philippin a affirmé plusieurs fois qu'il ne coopérerait pas avec la CPI. Rodrigo Duterte a retiré les Philippines de la CPI mais la Cour est compétente pour enquêter sur les crimes commis lorsque Manille faisait encore partie de ses membres et jusqu'en 2019.

(Reportage Stephanie van den Berg et Neil Jerome Morales; version française Camille Raynaud)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !