Le président de Reuters, Michael Friedenberg, quittera le groupe à la fin de l'année

Le président de Reuters, Michael Friedenberg, quittera le groupe à la fin de l'année
Le président de Reuters, Michael Friedenberg, quittera le groupe à la fin de l'année
Crédit photo © Reuters

par Kenneth Li

(Reuters) - Le président de Reuters, Michael Friedenberg, a annoncé lundi qu'il quitterait le groupe à la fin de l'année.

"Reuters est dans une position historiquement forte, tant sur le plan éditorial que commercial", a-t-il souligné dans un message adressé aux salariés.

"Alors que nous regardons vers l'avenir, le moment est venu de passer le relais - et de permettre une transition en douceur - avec Reuters fermement sur le devant de la scène." a-t-il poursuivi.

Thomson Reuters, la société mère de Reuters, n'a pas précisé la raison de ce départ, mais un porte-parole a précisé que "Reuters n'est pas à vendre".

"Reuters joue un rôle central dans notre vision stratégique globale qui vise à être la principale entreprise de technologie axée sur le contenu, alimentant les professionnels les plus informés au monde" a souligné le porte-parole.

Le mandat de Michael Friedenberg a été marqué notamment par la nomination pour la première fois d'une femme, Alessandra Galloni, à la tête de la rédaction, par la relance du site Reuters.com ainsi que par le retour à la croissance cette année des activités de l'agence de presse.

Le lancement d'un service d'abonnement payant pour Reuters.com a été néanmoins repoussé en raison notamment de l'opposition à ce projet du principal client de l'agence, Refinitiv.

La bourse de Londres, qui contrôle Refinitiv, avait indiqué toutefois que des discussions avec Reuters étaient en cours. Le groupe n'était pas immédiatement joignable pour un commentaire.

Selon un porte-parole de Thomson Reuters "Notre partenariat avec LSEG et Refinitiv est solide et les discussions sont toujours en cours quant à notre approche commerciale et nos produits, et sur la manière d'améliorer notre offre pour tous nos clients".

Le directeur général de Thomson Reuters, Steve Hasker, a salué le travail accompli par Michael Friedenberg.

"Nous le remercions pour son leadership pendant une période intense dans les affaires mondiales et exprimons notre gratitude collective à tous nos collègues de Reuters pour leurs efforts infatigables pour informer le monde", a-t-il souligné.

Dans une note interne, Thomson Reuters a indiqué que le processus de sélection d'un nouveau président de Reuters serait lancé prochainement.

(Reportage Kenneth Li; version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !