Le Portugal bloque la vente d'un manoir présumé appartenir à Abramovich

Le Portugal bloque la vente d'un manoir présumé appartenir à Abramovich
Le Portugal bloque la vente d'un manoir présumé appartenir à Abramovich
Crédit photo © Reuters

par Catarina Demony

LISBONNE (Reuters) - Le Portugal a bloqué la vente d'un manoir de 10 millions d'euros (10,4 millions de dollars) au motif qu'il appartient au milliardaire russe Roman Abramovich, frappé par des sanctions en raison de la guerre en Ukraine, a déclaré samedi le ministre des Affaires étrangères Joao Cravinho.

Le registre de la propriété du manoir situé dans la station balnéaire de luxe de Quinta do Lago (Algarve) a été gelé le 25 mars – ce qui signifie que la maison ne peut être vendue, louée ou hypothéquée – à la demande du ministère des Affaires étrangères, un mois après l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

"Nous avons une forte conviction, qui n'a pas été pleinement confirmée, que la maison appartient à Roman Abramovich", a déclaré Joao Cravinho en marge d'une réunion de l'OTAN à Berlin. "Le défi ici est que beaucoup de personnes sanctionnées n'ont pas leurs propriétés et leurs actifs à leur nom."

Selon le journal Publico, qui a rapporté l'information dans un premier temps, Roman Abramovich a tenté de vendre la propriété 15 jours avant le début de l'invasion russe de l'Ukraine par l'intermédiaire de Millhouse Views LLC, basée au Delaware, propriété de Millhouse LLC, qui gère ses actifs.

Un porte-parole de l'ancien propriétaire du club de football de Chelsea a cependant a déclaré à Reuters que celui-ci n'avait "aucune propriété au Portugal" et que Millhouse Views LCC n'était pas lié au milliardaire. "En fait, nous n'avons jamais entendu parler de cette société", a-t-il ajouté.

La plus grande banque du Portugal, Caixa Geral de Depositos, a eu connaissance de la tentative de vente et a alerté les autorités, selon Publico. La banque s'est refusée à tout commentaire.

Roman Abramovich a été sanctionné par le gouvernement britannique et l'Union européenne pour ses liens avec le président russe Vladimir Poutine, qu'il nie.

Le milliardaire a obtenu la nationalité portugaise en avril 2021 sur la base d'une loi offrant la naturalisation aux descendants de juifs séfarades expulsés de la péninsule ibérique lors de l'Inquisition médiévale.

(Version française Benjamin Mallet)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !