Le plan "Build Back Better" de Biden passe un premier obstacle à la Chambre

Le plan "Build Back Better" de Biden passe un premier obstacle à la Chambre
Le plan 'Build Back Better' de Biden passe un premier obstacle à la Chambre
Crédit photo © Reuters

par David Morgan, Richard Cowan et Moira Warburton

WASHINGTON (Reuters) - Le plan Biden de 1.750 milliards de dollars (1.546 milliards d'euros) consacré à des mesures sociales et de lutte contre le changement climatique aux Etats-Unis a été adopté vendredi par la Chambre des représentants et transmis au Sénat, où l'aile gauche et les élus modérés du Parti démocrate doivent encore trouver un accord.

La chambre basse du Congrès a approuvé cette mesure par 220 voix contre 213, à l'issue d'un vote retardé au cours de la nuit de jeudi à vendredi par un discours long de huit heures et demie - un record dans les annales du Capitole - prononcé par le chef de la minorité républicaine Kevin McCarthy.

Le résultat du vote a été ovationné par les démocrates et hué par des républicains rappelés à l'ordre par la présidente Nancy Pelosi.

"Désormais, le Build Back Better (Reconstruire mieux) Act va au Sénat des Etats-Unis, où j'attends avec impatience qu'il soit adopté afin que je puisse le promulguer", a déclaré le président Joe Biden dans un communiqué.

Les sénateurs démocrates espèrent trouver un accord d'ici la fin décembre avec les deux élus centristes du parti Joe Manchin et Kyrsten Sinema, qui continuent d'émettre des réserves sur le montant du plan et certaines de ses modalités.

Les délibérations sur un certain nombre de questions touchant notamment à la politique fiscale ou aux congés parentaux payés par l'Etat fédéral devraient sans doute déboucher sur des amendements avant l'éventuelle adoption de la loi. La défection d'un seul des 48 élus démocrates et deux élus indépendants de la chambre haute suffirait à faire capoter le projet, qui fait l'unanimité contre lui côté républicain.

Le Sénat est partagé depuis les élections de novembre en deux camps égaux de 50 sénateurs, la voix de la vice-présidente Kamala Harris s'ajoutant au bénéfice des démocrates en cas d'égalité parfaite.

Si le texte est amendé par le Sénat, la Chambre des représentants devra à nouveau se prononcer avant que la loi n'entre en vigueur.

Ce plan, dont le montant initial atteignait 3.500 milliards de dollars, prévoit des investissements dans l'éducation, la santé et la lutte contre le dérèglement climatique.

Il s'ajouterait, s'il est voté, au plan d'investissement de 1.000 milliards de dollars dans les infrastructures du pays, promulgué lundi par Joe Biden.

(version française Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !