Le parti sadriste donné en tête des législatives irakiennes

Le parti sadriste donné en tête des législatives irakiennes
Le parti sadriste donné en tête des législatives irakiennes
Crédit photo © Reuters

par Ahmed Rasheed et John Davison

BAGDAD (Reuters) - Le parti de l'imam chiite Moktada al Sadr est arrivé en tête des élections législatives anticipées de dimanche en Irak et a renforcé sa présence au Parlement, selon les premiers résultats du scrutin, des responsables irakiens et un porte-parole du Mouvement sadriste.

La formation de l'ancien Premier ministre Nouri al Maliki paraît être le deuxième parti chiite le mieux placé, toujours d'après ces résultats provisoires.

Les partis musulmans chiites dominent les gouvernements irakiens depuis l'invasion américaine de 2003 et le renversement de l'ancien président Saddam Hussein, de confession sunnite.

Ces élections anticipées, les cinquièmes depuis la chute de Saddam Hussein, succèdent à celles de 2018 et ont été convoquées par l'actuel Premier ministre Moustafa al Kadhimi après la vague de manifestations de 2019 contre l'élite politique en place et la corruption.

Mais le faible taux de participation - 41% selon la commission électorale - laisse présager peu de changements dans le système politique à l'oeuvre depuis près de vingt ans et ces élections, comme les précédentes, devraient être suivies de plusieurs mois de tractations pour la répartition des portefeuilles ministériels entre partis dominants.

Un décompte provisoire s'appuyant sur les résultats de plusieurs provinces ainsi que la capitale Bagdad, vérifiés par des représentants locaux du gouvernement, suggère que le parti sadriste a remporté plus de 70 des 329 sièges du Conseil des représentants, contre 54 élus il y a trois ans.

Un porte-parole du bloc sadriste a annoncé un chiffre de 73 sièges, également repris à leur compte par des médias locaux. Un responsable de la commission électorale irakienne a seulement confirmé que le mouvement sadriste était arrivé premier.

Les résultats préliminaires montrent également que le camp réformiste a obtenu plusieurs élus à la chambre basse du Parlement.

"JE N'AI PAS VOTÉ, ÇA NE SERT À RIEN"

Les partis soutenus par l'Iran et liés à des milices accusées d'avoir participé à la répression qui a fait quelque 600 morts lors du mouvement de contestation de 2019 - et poussé à la démission le prédécesseur de Kadhimi, Adel Abdoul Mahdi -, sont en recul par rapport aux élections de 2019, d'après les résultats initiaux et des responsables locaux.

Moktada al Sadr est une figure dominante de la vie politique irakienne depuis l'invasion américaine. Il s'oppose à toute forme d'ingérence étrangère en Irak, que ce soit celle des Etats-Unis contre lesquels il a mené une insurrection dans les années 2000 ou celle de l'Iran, dont il dénonce la forte implication dans la politique irakienne.

L'imam se rend toutefois régulièrement en Iran, selon ses proches collaborateurs, et il a appelé au retrait du contingent américain en Irak, où Washington maintient quelque 2.500 hommes dans le cadre de la lutte contre l'organisation Etat islamique.

Le scrutin de dimanche se tenait dans le cadre d'une nouvelle loi destinée à aider les candidats indépendants et réformistes. La taille des circonscriptions a été réduite et la pratique consistant à distribuer des sièges à des listes de candidats parrainés par des partis a été abandonnée.

Mais dans les faits, les partis les plus puissants ont été en mesure de mobiliser efficacement leurs partisans et candidats et de nombreux Irakiens, convaincus que le système est impossible à changer, ont préféré s'abstenir.

"Je n'ai pas voté, ça ne sert à rien", a déclaré Hussein Sabah, un jeune habitant de Bassorah, dans le sud du pays. "Je vois des jeunes diplômés qui n'ont aucun emploi. Avant les élections, les politiciens viennent nous voir. Mais après?"

(Reportage Ahmed Rasheed et John Davison, avec la contribution d'Ahmed Tolba et Yasmin Hussein au Caire; version française Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !