Le pape François met en garde contre les dangers de la "cancel culture"

Le pape François met en garde contre les dangers de la "cancel culture"
Le pape François met en garde contre les dangers de la 'cancel culture'
Crédit photo © Reuters

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le pape François a mis en garde lundi contre les dangers de la "cancel culture" ("culture de l'effacement"), dénonçant une "pensée unique" visant à nier ou réécrire l'histoire selon les standards contemporains.

Lors de la traditionnelle cérémonie de voeux au corps diplomatique, le souverain pontife a également dénoncé la désinformation idéologique "sans fondement" au sujet des vaccins contre le COVID-19 et a apporté son soutien aux campagnes vaccinales. Le pape a aussi considéré que les soins de santé était une obligation morale.

Le pape François a aussi parlé de la crise de confiance dans la diplomatie multilatérale qui a conduit, selon lui, à des "agendas de plus en plus dictés par un état d'esprit qui rejette les fondements naturels de l'humanité et les racines culturelles qui constituent l'identité de nombreux peuples".

En décembre, le cardinal Pietro Parolin, le secrétaire d’État du Saint-Siège, s'est dit préoccupé par un projet de l'Union européenne invitant à ne plus utiliser le mot "Noël".

Le Vatican y voyait une tentative d'effacer les racines chrétiennes de l'Europe. Le projet a été retiré.

Dans son allocution de lundi, le pape François a mis en garde contre "une forme de colonisation idéologique, qui ne laisse pas de place à la liberté d'expression et qui aujourd'hui prend la forme de la 'cancel culture' qui envahit de nombreux domaines et institutions publiques".

Le pape a utilisé ces deux mots en anglais au milieu d'un long discours en italien.

(Reportage Philip Pullella, version française Matthieu Protard)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !