»
»
»
Consultation

Le mouvement de contestation à Hong Kong pèse sur l'activité d'entreprises

Le mouvement de contestation à Hong Kong pèse sur l'activité d'entreprises
Crédit photo © Reuters

HONG KONG (Reuters) - Le conglomérat Swire Pacific présent dans de multiples secteurs d'activité à Hong Kong a annoncé à son tour jeudi que les effets du mouvement de contestation qui ébranle le territoire depuis des mois commençaient à se faire sentir sur ses résultats.

"Les manifestations dans Hong Kong ont eu des conséquences sur les ventes au détail dans nos centres commerciaux, notamment à Pacific Place (ndlr, situé dans le quartier financier d'Admiralty, où siègent les institutions politiques hongkongaises)", a déclaré la directrice financière du conglomérat, Michelle Low.

La compagnie aérienne Cathay Pacific et le groupe hôtelier Hongkong and Shanghai Hotels ont également indiqué que la contestation pesait sur leurs activités.

Le mouvement de contestation, qui s'est amplifié depuis la mi-juin, a donné lieu à de violents incidents entre manifestants et forces de l'ordre, contraignant à plusieurs reprises des banques, des magasins, des centres commerciaux et des restaurants à fermer.

Il a également un impact direct sur le tourisme.

Le secrétaire au Commerce et au Développement économique de l'exécutif local, Edward Yau, a déclaré jeudi que la baisse du nombre de visiteurs étrangers dans le territoire s'était accentuée ces dernières semaines.

Sur la première semaine du mois d'août, a-t-il précisé, les arrivées de touristes ont chuté de 31% par rapport à la même période de l'année dernière. Mi-juillet, le recul était inférieur à 10%.

Le président du Conseil des entreprises spécialisées dans les voyages, Jason Wong, a pour sa part déclaré à l'agence Reuters que le nombre de voyages organisés en provenance de Chine continentale avait été réduit de 40%, avec une moyenne de 140 visites collectives par jour contre 230 à l'été dernier.

En plus du tourisme, le mouvement pourrait aussi avoir des conséquences sur les voyages d'affaires, a-t-il dit, évoquant l'annulation de réunions ou de conférences.

Le mouvement a aussi un impact sur le territoire voisin de Macao.

L'ancienne colonie portugaise, capitale mondiale des casinos, n'est qu'à une heure de ferry de Hong Kong et à une demi-heure de son aéroport international.

En juillet, le chiffre d'affaires des casinos a baissé de 3,5%, un recul plus marqué qu'attendu par les analystes.

Au Shun Tak Center de Hong Kong, d'où partent les ferries pour Macao, des compagnies rapportent que leur chiffre d'affaires a baissé de 30% par rapport à la période antérieure à la contestation.

(Donny Kwok et Clare Jim; Henri-Pierre André pour le service français)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com