»
»
»
Consultation

Le ministre français des Finances met en garde M5S et Ligue

Le ministre français des Finances met en garde M5S et Ligue
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le ministre français de l'Economie et des Finances a mis en garde dimanche le futur gouvernement italien, issu d'un accord entre le Mouvement 5 étoiles (M5S) et la Ligue, parti d'extrême-droite, contre la tentation de ne pas respecter les engagements européens de l'Italie.

"Si le nouveau gouvernement prenait le risque de ne pas respecter ces engagement sur la dette, sur le déficit mais aussi sur l'assainissement des banques, c'est toute la stabilité financière de la zone euro qui serait menacée", a dit Bruno Le Maire, invité du Grand Rendez-vous Europe 1-Les Echos-CNEWS.

"Je crois que chacun doit comprendre en Italie que l'avenir de l'Italie est en Europe et nulle par ailleurs et que pour que cet avenir soit en Europe, il y a des règles à respecter", a insisté le ministre français.

Les dirigeants du M5S et de la Ligue se sont entendus jeudi sur les grands principes d'un accord de gouvernement qui prévoit de réduire les impôts tout en amplifiant les dépenses sociales.

Le mouvement anti-système de Luigi Di Maio et la formation d'extrême-droite de Matteo Salvini demandent une révision des règles de gouvernance européenne. Ils réclament notamment une sortie des dépenses d'investissement du ratio dette/PIB.

Pour Bruno Le Maire, les engagements pris par l'Italie sur les déficits, la dette et la réduction des prêts non performants dans le bilan des banques italiennes "valent quel que soit le gouvernement".

"Ne pas respecter ces engagements (...) ça veut dire menacer (...) les économies de tous les épargnants européens. Je pense que nos amis italiens n'ont pas envie de faire ça", a-t-il dit.

"Nous verrons quelles seront les décisions que prendront les responsables italiens. Je redis à quel point il est important de tenir ces engagements dans le long terme pour garantir notre stabilité commune", a conclu Bruno Le Maire.

(Emmanuel Jarry)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com