»
»
»
Consultation

Le Maire se dit "confiant" sur la croissance française

Le Maire se dit "confiant" sur la croissance française
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Bruno Le Maire s'est déclaré mercredi confiant quant à la solidité de la croissance française, évoquant une prévision de croissance de 1,8%, comparable à celle à partir de laquelle le gouvernement a construit le budget 2018 mais inférieure à celle de 2% figurant dans le programme de stabilité transmis en avril à la Commission européenne.

"La croissance française reste solide, je suis confiant là-dessus", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances sur franceinfo. "Nous maintenons notre prévision de croissance à 1,8%, on ne va pas ajuster la croissance tous les trois mois en fonction des événements."

"Le gouvernement ne révisera pas ses prévisions de croissance", a-t-il réaffirmé en milieu de journée lors d'un discours prononcé à l'occasion de l'assemblée générale de l'institution fédérant les artisans français, l'Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (ACPMA), à Paris.

Dans un contexte de ralentissement de la croissance dans la zone euro, de remontée de l'euro et des cours du pétrole ainsi que d'incertitudes croissantes liées aux tentions protectionnistes, l'Insee a annoncé mardi tabler sur une croissance de 1,7% cette année en France, loin de celle de 2,3% enregistrée l'an passé.

De son côté, la Banque de France vient de revoir en baisse, à 1,8%, sa prévision de progression du produit intérieur brut (PIB) en 2018.

"Le budget a été bâti sur une hypothèse de croissance de 1,8(%) et dans le programme de stabilité vous avez une évaluation à 2(%), il est courant d'avoir des différences d'évaluations entre le budget et le programme de stabilité qui est transmis à l'Union européenne", a souligné Bruno Le Maire sur franceinfo.

L'entourage du ministre a par la suite précisé qu'il avait bien voulu faire référence à la prévision de croissance de 1,7% retenue dans les textes budgétaires.

Le budget 2018 a été établi l'automne dernier à partir d'une hypothèse d'une croissance de 1,7% du PIB cette année et cette prévision de croissance a été relevée à 2,0% mi-avril dans le programme de stabilité, un document qui synthétise les prévisions pluriannuelles pour les finances publiques.

Par conséquent, "nous ne prévoyons pas avec Gérald Darmanin (le ministre de l'Action et des Comptes publics, NDLR) d'économies supplémentaires" pour tenir la trajectoire budgétaire, a relevé Bruno Le Maire sur franceinfo.

Tout en réaffirmant devant les artisans sa "sérénité" sur la solidité de la croissance cette année, il a répété sa volonté d'oeuvrer pour que la France crée "plus de croissance et plus d'emplois", notamment par le biais de la loi Pacte ((Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises), présentée lundi en conseil des ministres.

"La France n'est pas condamnée à avoir un niveau de croissance systématiquement plus faible que celui de ces partenaires européens", a-t-il estimé.

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com