Le Liban plongé dans le noir pour plusieurs jours

Le Liban plongé dans le noir pour plusieurs jours
Le Liban plongé dans le noir pour plusieurs jours
Crédit photo © Reuters

BEYROUTH (Reuters) - Le Liban ne dispose plus d'électricité issue de ses centrales en raison des pénuries de carburant qui l'ont conduit à fermer ses deux principaux sites de production, a dit samedi un responsable à Reuters.

"Le réseau de production électrique libanais a complètement cessé de fonctionner aujourd'hui à midi et il est peu probable qu'il puisse être remis en fonction avant lundi prochain", a déclaré ce responsable.

La compagnie nationale d'électricité a confirmé que la station thermoélectrique de la centrale de Zahrani, dans le sud du Liban, était arrêtée. Celle de Deir Ammar, dans le nord du pays, est à l'arrêt depuis vendredi.

L'arrêt des deux centrales a "directement affecté la stabilité du réseau électrique et a conduit à sa totale mise hors service, sans possibilité de reprendre les opérations pour le moment", précise la compagnie d'électricité dans un communiqué.

L'armée libanaise a accepté de fournir 6.000 kilolitres de gasoil pour alimenter les deux centrales électriques, a rapporté l'agence de presse nationale en citant la compagnie nationale d'électricité.

La pénurie de fioul au Liban a considérablement réduit la production électrique publique dans le pays ces derniers mois, contraignant la plupart des Libanais à utiliser des générateurs privés.

(Reportage Laila Bassam, rédigé par Nayera Abdallah et Enas Alashray, version française Nicolas Delame et Laetitia Volga)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !