Le Kremlin dénonce la proposition US de "non-reconnaissance" de Poutine

Le Kremlin dénonce la proposition US de "non-reconnaissance" de Poutine
Le Kremlin dénonce la proposition US de 'non-reconnaissance' de Poutine
Crédit photo © Reuters

MOSCOU (Reuters) - Le Kremlin a qualifié vendredi d'"absurde" la proposition de deux membres du Congrès américain visant à ne plus reconnaître Vladimir Poutine comme le président de la Russie s'il devait se maintenir au pouvoir au-delà de 2024 et a dénoncé une ingérence des États-Unis dans les affaires intérieures du pays.

Vladimir Poutine, dont le mandat prendra fin en 2024, peut se présenter encore deux fois à la présidence en vertu des modifications apportées à la Constitution.

Le projet de résolution des deux membres du Congrès américain affirme que ces modifications sont illégales et que toute tentative de Vladimir Poutine de rester au pouvoir après mai 2024 "justifiera une non-reconnaissance de la part des Etats-Unis", selon une déclaration publiée sur le site Web du membre du Congrès Steve Cohen, l'un des parlementaires à l'origine de cette proposition.

Les résolutions de la Chambre des représentants et du Sénat n'ont qu'un caractère consultatif et non contraignant.

"Chaque fois, nous croyons qu'il n'y a rien de plus absurde, agressif, inamical et peu constructif qui puisse venir de ce côté de l'océan, et chaque fois nous avons malheureusement tort", a declaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"C'est une démonstration parfaite, non seulement pour la Russie, mais aussi pour tous les pays du monde, que les États-Unis s'ingèrent officiellement dans les affaires intérieures des autres pays", a-t-il poursuivi, indiquant que les parlementaires russes allaient probablement riposter.

Le président de la commission des Affaires étrangères de la Douma d'État, Leonid Slutsky, a lui aussi dénoncé une "ingérence directe et sans ménagement dans les affaires intérieures russes", selon des propos rapportés par l'agence de presse russe Interfax https://interfax.com/newsroom/top-stories/73181.

Vladimir Poutine a qualifié jeudi d'"insatisfaisantes" les relations entre la Russie et les Etats-Unis, tout en se disant ouvert au dialogue. Le Kremlin a évoqué la possibilité d'un deuxième sommet entre le président russe et son homologue américain Joe Biden.

(Reportage Dmitry Antonov; rédigé par Tom Balmforth; version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !