»
»
»
Consultation

Le juge Brett Kavanaugh intronisé à la Cour suprême des Etats-Unis

Le juge Brett Kavanaugh intronisé à la Cour suprême des Etats-Unis
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - Le juge Brett Kavanaugh a été nommé samedi à la Cour suprême des Etats-Unis au terme d'une procédure à rebondissements, qui a vu un Sénat divisé offrir à Donald Trump une victoire politique majeure à un mois des élections de mi-mandat, en dépit des accusations d'inconduite sexuelle portées contre Kavanaugh.

Le magistrat, âgé de 53 ans et choisi par Trump pour remplacer dans la plus haute juridiction américaine le juge Anthony Kennedy parti à la retraite, a obtenu 50 voix contre 48 lors du vote en séance plénière du Sénat.

Il a prêté serment et a été intronisé à la Cour suprême en fin de journée, moins de trois heures après sa nomination, par le juge en chef John Roberts.

Comme lors des deux précédentes journées, le débat au Sénat a été marqué par des manifestations à l'entrée du bâtiment, avec de nombreuses femmes criant leur honte et provoquant une brève interruption du processus de nomination.

La nomination de Kavanaugh a tenu en haleine les Etats-Unis depuis que le juge a été accusé le mois dernier d'agression sexuelle par plusieurs femmes.

En plus de sa dimension politique, le débat a pris une tournure sociétale et personnelle lorsque Christine Blasey Ford, une professeure d'université, a déclaré que Kavanaugh l'avait sexuellement agressée en 1982 quand ils étaient lycéens.

Deux autres femmes accusent aussi Kavanaugh d'inconduite sexuelle dans les années 1980.

Kavanaugh a nié ces accusations avec véhémence.

Donald Trump, qui a répété ces dernières semaines son soutien à Kavanaugh, a déclaré samedi après le vote être certain "à 100%" que Christine Blasey Ford a accusé la mauvaise personne.

"HORRIBLE ATTAQUE"

"C'est l'une des raisons pour lesquelles je l'ai choisi, personne d'autre que Brett Kavanaugh n'a un passé aussi propre. C'est une personne extraordinaire et je suis très honoré de l'avoir choisi", a déclaré Trump aux journalistes à bord de l'avion présidentiel Air Force One, qui l'emmenait au Kansas pour le meeting d'un candidat républicain.

"Nous sommes très honorés qu'il ait pu résister à cette horrible, horrible attaque des démocrates", a-t-il ajouté après avoir assisté devant l'une des télévisions de la cabine à la nomination de Kavanaugh.

Des centaines de manifestants se sont rassemblés devant le Sénat et la Cour suprême pour protester contre la nomination de Kavanaugh. La police du Capitole a déclaré avoir arrêté 164 manifestants.

La sénatrice démocrate Dianne Feinstein, qui siège à la commission judiciaire du Sénat ayant mené les auditions de Kavanaugh et de Blasey Ford, a déclaré sur Twitter que cette nomination nuisait à la légitimé de la Cour suprême.

La Cour suprême des Etats-Unis n'est pas par tradition une instance partisane mais une institution de régulation sur les grandes questions qui traversent la société américaine.

Avec la nomination de Brett Kavanaugh, un an et demi après celle de Neil Gorsuch, qui n'a posé aucun problème, la Cour suprême prend une coloration très conservatrice, conformément au souhait de Donald Trump.

CONVICTIONS

Les juges à la Cour suprême sont nommés à vie et leurs arrêts sont d'une importance déterminante, comme lorsqu'ils ont admit le droit à l'avortement (Roe v. Wade - 1973).

Après la désignation de Gorsuch, celle de Kavanaugh devrait offrir aux conservateurs américains, qui disposent désormais d'une majorité de 5 voix contre 4 à la Cour suprême, plusieurs décennies d'assurance que les grands sujets de société n'aillent pas dans une direction opposée à leurs convictions.

Le combat pour la désignation du juge Kavanaugh a largement dépassé sa propre personne pour mettre en évidence une fragmentation très profonde de la société américaine et présager des combats électoraux acharnés en novembre.

Selon les démocrates, la défense partisane de Kavanaugh - il a dit lors de son audition être victime d'une attaque politique - suffisait à elle seule à empêcher Kavanaugh d'être nommé.

Au cours du débat au Sénat, les républicains ont eux accusé à plusieurs reprises les démocrates d'avoir organisé une campagne de diffamation afin d'empêcher un juge conservateur de siéger à la plus haute juridiction du pays.

Par-delà la nomination de Kavanaugh en elle-même, le débat a électrisé la campagne pour les élections de mi-mandat le 6 novembre, lors de laquelle les démocrates espèrent reprendre la majorité au Sénat.

Le chef de file des républicains au Sénat, Mitch McConnell, a déclaré à Reuters que la querelle politique à propos de Kavanaugh serait bénéfique au parti républicain.

"Rien ne soude davantage les républicains qu'un combat judiciaire", a-t-il dit avant le vote de nomination.

(Richard Cowan, Amanda Becker et David Morgan; Pierre Serisier et Jean Terzian pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com