Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Le groupe SRC installe son "contre-gouvernement" à l'Assemblée

Le groupe SRC installe son "contre-gouvernement" à l'Assemblée
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le groupe socialiste, radical et citoyen (SRC) de l'Assemblée nationale a mis en place ses instances qui constituent une sorte de "contre-gouvernement".

Jean-Marc Ayrault, le président du groupe, "a voulu que des responsables, une quinzaine, soient désignés pour suivre les grands domaines de l'action gouvernementale", a expliqué André Vallini, nommé porte-parole du groupe avec Aurélie Filipetti.

Pour Jean-Marc Ayrault, qui s'exprimait par la suite, "il faut se mettre en ordre de marche".

"Nous ne nous contenterons pas de dire 'non', nous dirons ce que nous proposons comme solutions alternatives pour que le débat ait lieu dans le pays", a ajouté le maire de Nantes.

André Vallini a précisé que "sur chaque texte de loi, sur chaque initiative du gouvernement, ces responsables diront ce que nous en pensons, ce que nous ferions à la place du gouvernement si nous ne sommes pas d'accord avec ce qu'il fait".

"Nous souhaitons vraiment avoir une attitude combative, constructive et prospective", a poursuivi le député de l'Isère. "Nous voulons être combatifs pour combattre les projets de loi et les réformes qui nous paraitront dangereuses, néfastes et constructifs parce qu'il y aura des réformes sans doute, je l'espère, qui iront dans le bons sens".

Le porte-parole du groupe SRC a rejeté les termes de "shadow cabinet", instance qui existe en Grande-Bretagne. "Ce n'est pas un 'shadow cabinet' ou un 'cabinet fantôme'", a-t-il dit.

"Il s'agit de responsables, de députés combatifs qui connaissent bien leurs dossiers, qui ont des idées à défendre", a estimé André Vallini.


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !