Le gouverneur de la Banque de Slovaquie inculpé pour corruption

Le gouverneur de la Banque de Slovaquie inculpé pour corruption
Le gouverneur de la Banque de Slovaquie inculpé pour corruption
Crédit photo © Reuters

PRAGUE (Reuters) - Le gouverneur de la Banque nationale de Slovaquie, Peter Kazimir, qui est membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), a dit mardi avoir été inculpé pour corruption mais ne s'estime pas coupable et contestera ces accusations.

"Je ne me sens coupable d'aucun crime", a déclaré Peter Kazimir, ancien ministre des Finances devenu gouverneur de la banque centrale en 2019, dans une déclaration envoyée par email à la suite d'une information de presse faisant état de son inculpation.

Le site d'informations www.aktuality.sk, citant plusieurs sources anonymes, a rapporté que Peter Kazimir avait été inculpé dans une affaire liée à des accusations de corruption contre un ancien directeur de l'administration fiscale, inculpé dans plusieurs dossiers et qui coopère désormais avec les enquêteurs.

Contacté par Reuters au téléphone, l'avocat du gouverneur de la banque centrale, Ondrej Mularcik, a confirmé que Peter Kazimir avait été inculpé de corruption et qu'il ferait appel de cette décision, sans fournir d'autres précisions.

"Les faits rapportés dans la décision sont erronés et le raisonnement lui-même manque de preuves", a déclaré de son côté Peter Kazimir. "Je ne dispose d'aucune d'information et n'ai connaissance d'aucune information concernant une infraction à la loi, et n'ai jamais eu aucun intérêt à influencer une quelconque procédure", a-t-il ajouté.

Les membres du Conseil des gouverneurs de la BCE peuvent être limogés de leurs fonctions s'ils sont reconnus coupables de faute grave ou si les autorités fournissent des éléments de preuve suffisantes attestant d'un tel manquement.

La BCE n'a pas souhaité faire de commentaire.

(Reportage Robert Muller et Jan Lopatka, avec la contribution de Balazs Koranyi à Francfort; version française Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !