»
»
»
Consultation

Le gouvernement ne veut pas toucher au régime des intermittents

Le gouvernement ne veut pas toucher au régime des intermittents
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le ministre de la Culture, Franck Riester, a déclaré dans le Journal du dimanche qu'il ne souhaitait pas que le régime des intermittents du spectacle soit réformé dans le cadre de la négociation sur la nouvelle convention d'assurance chômage.

Les partenaires sociaux négocient actuellement de nouvelles règles pour l'assurance chômage afin de réaliser les 1 à 1,3 milliard d'économies par an demandées par l'Etat sur trois ans.

Dans ce cadre, ils ont l'obligation d'inviter les intermittents du spectacle dont le régime est intégré à celui de l'Unédic à ouvrir eux aussi des négociations.

Incapables de s'entendre sur une lettre de cadrage vendredi dernier, ils ont repoussé la discussion au 11 décembre.

"Le gouvernement ne souhaite pas modifier les dispositions spécifiques en question. Une négociation a déjà eu lieu en 2016 et les dispositifs actés sont en cours", a déclaré Franck Riester.

"La cotisation des employeurs a été augmentée, un fonds spécifique de l’État a été créé pour pérenniser les emplois et réduire la précarité. Ne cassons pas ce régime qui est notre force. Ce système, qui est une spécificité française, est très important pour la création."

Le secteur s'était engagé en 2016 à réaliser 185 millions d'euros d'économies en année pleine d'ici 2018 en suggérant à l'Etat d'en compenser une partie. Ce dernier a mis en place à leur intention un "fonds de soutien à l'emploi" de 90 millions d'euros pour permettre "la création d'emplois en CDI".

L'accord avait également prévu une hausse de la contribution patronale d'assurance chômage d'un point. Davantage de personnes ont pu être indemnisées en tant qu’intermittents du spectacle, mais le montant des allocations chômage versées a diminué pour les revenus élevés.

(Caroline Pailliez, édité par Arthur Connan)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com