Le gouvernement britannique renonce au passeport vaccinal

Le gouvernement britannique renonce au passeport vaccinal
Le gouvernement britannique renonce au passeport vaccinal
Crédit photo © Reuters

LONDRES (Reuters) - Le gouvernement britannique a annoncé dimanche qu'il renonçait à son projet de mettre en place un passeport vaccinal en Angleterre pour permettre à la population de se rendre dans des endroits très fréquentés, Londres travaillant en outre sur un nouveau plan de lutte contre le COVID-19.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson présentera mardi ce plan pour affronter la pandémie pendant la prochaine période hivernale, a précisé le ministre de la Santé Sajid Javid.

"Maintenant que nous entrons dans l'automne et l'hiver (...), le Premier ministre exposera cette semaine nos plans pour gérer le COVID au cours des prochains mois et en cela nous indiquerons clairement que notre programme de vaccination fonctionne", a-t-il déclaré à Sky News.

Sajid Javid a également indiqué à la BBC qu'il n'anticipait plus de confinements, même s'il ne souhaite pas exclure des mesures de ce type des options gouvernementales.

Evoquant l'idée d'un passeport vaccinal, il a déclaré : "Nous l'avons examiné correctement et bien que nous devions le garder en réserve en tant qu'option potentielle, je suis heureux de dire que nous n'irons pas de l'avant (...)"

Le ministre a également jugé efficaces les programmes de vaccination, de dépistage et de surveillance du gouvernement britannique, de même que les nouveaux traitements contre le COVID-19.

La Grande-Bretagne affiche l'un des taux de décès dus au virus les plus élevés au monde et a connu un rebond du nombre de contaminations ces derniers mois après avoir assoupli certaines restrictions en juillet.

Alors que Londres s'est arrogé en mars 2020 une série de pouvoirs d'urgence incluant des mesures pour fermer les entreprises, Boris Johnson a clairement indiqué qu'il mettrait un terme à certains d'entre eux.

"Ces temps extraordinaires ont nécessité des mesures nécessaires mais intrusives. Mais je suis déterminé à nous débarrasser de tous les pouvoirs dont nous n'avons plus besoin en raison de nos défenses vaccinales", a-t-il dit dans un communiqué.

(Reportage Elizabeth Piper, version française Benjamin Mallet)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !