Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Le deuxième débat Trump-Biden pourrait être repoussé

Le deuxième débat Trump-Biden pourrait être repoussé
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a exclu jeudi de participer à un débat virtuel avec Joe Biden dans le cadre de la campagne présidentielle américaine, comme le préconise la commission sur les débats présidentiels, et son équipe de campagne a proposé de repousser d'une semaine ce rendez-vous pour l'heure programmé le 15 octobre.

La structure bipartisane chargée de l'organisation des débats avait proposé plus tôt de maintenir le calendrier prévu mais d'organiser à distance le deuxième débat entre les deux candidats par mesure de précaution sanitaire, le président ayant été contaminé par le coronavirus.

Donald Trump a refusé cette alternative, redoutant qu'on lui coupe le micro.

"Je ne vais pas perdre mon temps avec un débat virtuel, ce n'est pas ce que j'appelle un débat", a-t-il dit par téléphone à la chaîne Fox Business. "On est assis derrière un ordinateur et on fait un débat: c'est ridicule et en plus, ils vous coupent dès qu'ils en ont envie."

Ce débat est censé se tenir en présence d'un public, chargé de soumettre des questions aux deux candidats.

Devant le refus de Donald Trump s'y participer à distance, l'équipe de Joe Biden a annoncé que le candidat démocrate entendait participer à l'émission quoi qu'il en soit, tout en proposant qu'il soit repoussé au 22 octobre. La solution semble avoir convaincu l'état-major républicain qui a également proposé de décaler au 29 octobre le troisième et dernier débat prévu entre les deux hommes.

Dans le camp Biden, on considère toutefois que le débat du 22 octobre, s'il venait se substituer à celui prévu la semaine prochaine, devrait être le dernier.

Donald Trump, qui a été contaminé par le coronavirus, est retourné lundi à la Maison blanche après trois nuits d'hospitalisation et des messages contradictoires de médecins et conseillers sur son état de santé. Joe Biden, qui a 77 ans, a subi plusieurs tests de dépistage, tous négatifs.

Le premier débat, le 30 septembre à Cleveland, dans l'Ohio, s'est résumé à un échange d'invectives entre les deux hommes.

Plus de six millions d'Américains ont déjà voté par anticipation pour les élections présidentielle et parlementaires du 3 novembre.

(Lisa Lambert et Steve Holland; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Nicolas Delame et Henri-Pierre André)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !