»
»
»
Consultation

Le déficit commercial stable en avril

Le déficit commercial stable en avril
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France est resté stable en avril, le fort rebond des exportations aéronautiques lié au retour à la tendance des livraisons d'Airbus ayant permis de contrebalancer la dégradation de la facture énergétique, selon les statistiques CVS/CJO publiées jeudi par les Douanes.

Il s'est établi à 4,95 milliards d'euros, sans changement significatif par rapport au déficit de mars, qui a été revu à 5,01 milliards d'euros contre 5,26 milliards en première estimation.

Sur les quatre premiers mois de 2017, le déficit cumulé - en données corrigées de variations saisonnières et des jours ouvrés - atteint 21,9 milliards contre 25,1 milliards un an plus tôt.

En avril, les échanges ont accéléré, qu'il s'agisse des importations, en hausse de 2,5% (après +0,8% en mars), à 46,5 milliards d'euros, ou des exportations, qui ont bondi de 3,0% (après une progression de 1,2% en mars) pour atteindre un montant de 41,6 milliards d'euros.

Le déficit des seuls produits manufacturés a atteint 3,93 milliards d'euros contre 3,88 milliards en mars.

En avril, les livraisons d'Airbus ont augmenté pour retrouver leur tendance après un creux lié à des difficultés de production, soulignent les Douanes. Elles ont représenté 2,62 milliards d'euros (26 appareils) contre 1,45 milliard (20 appareils) un mois plus tôt.

"Les exportations de l'industrie spatiale sont également au plus haut en avril, du fait de livraisons de satellites pour 340 millions d'euros", soulignent les Douanes.

Au-delà du rebond des exportations aéronautiques et spatiales, la progression globale des exportations en avril a également été alimentée par le rebond des ventes automobiles et la "très nette poussée de celles d'équipements industriels et de produits agricoles", même si ces performances ont été atténuées par le contrecoup des ventes exceptionnelles de paquebots de croisière et du pic de livraison de l'industrie pharmaceutique en mars.

Par zones géographiques, le déficit avec les pays hors Europe s'est légèrement creusé à 2,98 milliards d'euros (2,63 milliards en mars).

Celui avec les autres pays de l'Union européenne s'est réduit à 3,75 milliards (contre 4,32 milliards). Avec la seule zone euro, il s'est inscrit à 4,22 milliards contre 4,08 milliards un mois plus tôt.

(Myriam Rivet, édité par Julie Carriat)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com