Le début des résultats anime la séance avant l'inflation US

Le début des résultats anime la séance avant l'inflation US
Le début des résultats anime la séance avant l'inflation US
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en légère hausse et les Bourses européennes, à l'exception de Londres, évoluent en hausse mercredi à mi-séance grâce à LVMH et SAP mais la prudence reste de mise dans l'attente de chiffres sur l'inflation américaine.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,1% pour le Dow Jones, de 0,2% pour le S&P-500 et de 0,4% pour le Nasdaq Composite.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,26% à 6.565,02 points vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,75% et à Londres, le FTSE cède 0,07%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,39%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,58% et le Stoxx 600 de 0,49%.

Après un début de journée dans le rouge, le CAC 40 se reprend, soutenu par l'action LVMH, qui a annoncé la veille une croissance de ses ventes tandis que le Dax accroît sa progression après le relèvement des prévisions de SAP.

Les bénéfices trimestriels des entreprises du Stoxx 600 devraient avoir augmenté de 46,7%, selon le consensus IBES de Refinitiv, après un bond de 152,6% au deuxième trimestre.

Si le début de la saison trimestrielle est pour le moment positif pour les actions, la tendance devrait rester fragile jusqu'à la publication des chiffres de l'inflation américaine en septembre, un rendez-vous majeur pour les marchés.

Les indices boursiers ont été chahutés ces dernières semaines par les craintes d'inflation, alimentées par la hausse des prix de l'énergie et les tensions sur les chaînes d'approvisionnement au moment même où des signes de ralentissement de la croissance économique mondiale apparaissent et que la Réserve fédérale s'apprête à resserrer sa politique monétaire.

Le consensus Reuters table sur une hausse des prix à la consommation aux Etats-Unis de 0,3% sur un mois et de 5,3%, comme en août, tandis que l'inflation de base ("core", hors énergie et alimentation) devrait être de 0,2% sur un mois et de 4,0% sur un an.

"Une forte inflation ne fera que renforcer les attentes sur la réduction des achats de titres de la Fed d'ici le mois prochain, c'est déjà intégré. Mais un chiffre trop élevé pourrait renforcer les attentes d'une hausse des taux plus tôt qu'attendu, ce qui n'est pas nécessairement totalement intégré dans les cours", a déclaré Ipek Ozkardeskaya, analyste senior chez Swissquote Bank.

Les investisseurs étudieront par ailleurs le compte rendu de la dernière réunion de la Fed qui sera publié à 18h00 GMT.

L'inflation allemande a elle été confirmée à 4,1% sur un an en septembre aux normes européennes IPCH, un plus haut depuis le début de la série statistique harmonisée en janvier 1997.

J.P. Morgan Chase & Co est en hausse modérée dans les échanges en avant-Bourse après avoir publié un bénéfice du troisième trimestre au-dessus des attentes grâce entre autres à la hausse des activités de fusion et acquisition.

BlackRock gagne 2,5% en avant-Bourse, le numéro un mondial de la gestion d'actifs ayant dégagé un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, le numéro un mondial du luxe LVMH gagne 1,89% après avoir publié une croissance organique de ses ventes de 20% au troisième trimestre.

SAP, spécialiste des logiciels professionnels, avance de 4,89% à Francfort après avoir révisé en hausse ses perspectives pour 2021 grâce à ses activités dans le "cloud".

L'indice européen de la technologie prend 2,72%, la plus forte hausse sectoriel. A Paris, Atos, Dassault Systèmes et Capgemini gagnent de 2,68 à 3,1%.

Spie grimpe de 7,33% après avoir annoncé son retrait du processus d'enchères pour le rachat d'Equans, filiale d'Engie.

En baisse, Just Eat Takeaway.com cède 2,58% après la croissance plus faible que prévu des commandes de repas en ligne au troisième trimestre.

CHANGES/TAUX

Sur le marché des changes, le billet vert recule de 0,23% face à un panier de devises de référence avant la publication de l'inflation américaine et l'euro monte à 1,1562 dollar.

Du côté des obligations d'Etat, les rendements de référence sont en baisse, les investisseurs ajustant leurs positions après plusieurs séances de hausse. Celui des Treasuries à 10 ans est en recul de deux points de base, à 1,5699% après un pic de quatre mois mardi à 1,631%, et celui du Bund allemand de même maturité cède trois points, à -0,122%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont en baisse en raison des inquiétudes liées à la demande alors que les principales économies mondiales subissent une augmentation des prix de l'énergie et des tensions sur la chaîne d'approvisionnement.

Le baril de Brent recule de 0,96 à 82,62 dollars et le brut léger américain de 0,88% à 79,93 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !