»
»
»
Consultation

Le climat social "rappelle des choses terrifiantes" à Juppé

Le climat social "rappelle des choses terrifiantes" à Juppé
Crédit photo © Reuters

BORDEAUX (Reuters) - L'ancien Premier ministre Alain Juppé a tiré mercredi la sonnette d'alarme à propos de la crise des "Gilets jaunes", qui menace selon lui les libertés et rappelle "des choses un peu terrifiantes en termes historiques".

"Quand j'entends dire que la séparation des pouvoirs, l'équilibre des pouvoirs, les contre-pouvoirs, tout ça c'est du pipeau et qu'il faut passer maintenant à la souveraineté populaire, ça me rappelle des choses un peu terrifiantes en termes historiques", a-t-il déclaré en marge de ses voeux, évoquant la revendication de référendums sur tous les sujets.

Pour le maire de Bordeaux, ville devenue un des points chauds des manifestations des "Gilets jaunes", le pays fait face à une petite minorité "d'ultras anarchistes ou révolutionnaires qui veulent casser la baraque et casser la République".

"Sans dramatiser, je me demande si notre liberté n'est pas menacée par toutes sortes de forces contraires et de pressions diverses", a-t-il ajouté, évoquant le "poujadisme et populisme de toutes sortes".

L'ancien président de l'UMP a affirmé qu'il fallait écouter les personnes en souffrance mais "les voleurs, les pillards, les vandales, comme on en a vu samedi après samedi dans les rues de Bordeaux n'ont pas leur place dans l'espace public ni ailleurs. Donc le gouvernement doit faire respecter l'ordre républicain".

Il a estimé qu'il fallait faire le grand débat promis par l'exécutif pour "donner la parole à ceux qui veulent la prendre de bonne foi, qui ont des propositions concrètes à faire et d'essayer ensuite d'en tirer des mesures à proposer".

(Claude Canellas, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com