»
»
»
Consultation

Le chinois Xiaomi prépare une grosse IPO à Hong Kong

Le chinois Xiaomi prépare une grosse IPO à Hong Kong
Crédit photo © Reuters

par Cate Cadell et Julie Zhu

PEKIN/HONG KONG (Reuters) - Xiaomi a déposé jeudi son dossier d'introduction en Bourse de Hong Kong, une opération qui pourrait atteindre les 10 milliards de dollars (8,35 milliards d'euros) et représenter la plus importante IPO d'une entreprise technologique chinoise depuis près de quatre ans.

Cette IPO, qui pourrait être lancée dès la fin juin, est une victoire majeure pour la Bourse de Hong Kong face aux autres places chinoises et à celle de New York et elle valoriserait le fabricant chinois de smartphones de 80 à 100 milliards de dollars, ont dit à Reuters des sources au fait du dossier.

Auquel cas, ce serait l'introduction en Bourse la plus importante, dans le secteur "high-tech" chinois, depuis celle d'Alibaba Group Holding en 2014, qui avait levé 21,8 milliards de dollars.

Il est probable que Xiaomi sera l'une des premières entreprises chinoises de haute technologie à solliciter une cotation secondaire en Chine même, selon deux personnes au fait de l'opération.

Cette dernière est supervisée par CLSA, Morgan Stanley et Goldman Sachs.

Hong Kong vise plusieurs IPO d'entreprises high-tech chinoises dans les deux années à venir, lesquelles représenteraient une capitalisation boursière combinée de 500 milliards de dollars.

Dans un contexte de ralentissement du marché mondial des smartphones, Xiaomi parvient à tirer son épingle du jeu, grâce à son offensive en Inde notamment, et fait état, dans sa note d'information, d'un chiffre d'affaires en hausse de 67,5% en 2017, à 114,62 milliards de yuans (15 milliards d'euros), et d'un bénéfice d'exploitation de 12,22 milliards de yuans contre 3,79 milliards l'année précédente.

Il est devenu le quatrième fabricant mondial de smartphones en doublant ses livraisons en 2017, suivant Counterpoint Research.

Xiaomi a toutefois subi une perte nette de 43,89 milliards de yuans en 2017, après un bénéfice de 491,6 millions de yuans en 2016, mais il s'explique en partie par la variation de la "fair value" d'actions préférentielles convertibles.

En dehors des smartphones d'entrée de gamme, Xiaomi conçoit aussi des objets connectés mais il tire l'essentiel de ses profits des services internet.

Sa marge brute sur les smartphones est maigre: elle était de 8,8% en 2017 contre 60% pour ses services internet. Selon certains analystes, les iPhone X et iPhone 8 d'Apple dégagent des marges brutes de l'ordre de 60%.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com