»
»
»
Consultation

Le Canada prêt à offrir un accès aux USA à son marché laitier

Le Canada prêt à offrir un accès aux USA à son marché laitier
Crédit photo © Reuters

OTTAWA/WASHINGTON (Reuters) - Le Canada est disposé à offrir aux Etats-Unis un accès limité à son marché des produits laitiers dans le cadre des négociations pour sauver l'Accord de libre-échange nord-américain (Alena), selon deux sources proches des autorités d'Ottawa.

La ministre des Affaires étrangères canadienne, Chrystia Freeland, est retournée à Washington mardi pour de nouvelles discussions avec le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer. Le président américain Donald Trump a déclaré à la Maison blanche que les négociations commerciales avec le Canada se passaient bien et qu'Ottawa souhaitait parvenir à un accord.

Le régime des quotas laitiers du Canada est l'un des principaux points de blocage des négociations, avec le souhait d'Ottawa de maintenir le chapitre 19 de l'Alena qui porte sur un mécanisme de règlement des différends et la loi canadienne sur les médias, qui favorise les contenus produits au Canada.

Donald Trump a déjà conclu un accord commercial avec le Mexique et a menacé de continuer sans le Canada, ce qui de fait signifierait la mort de l'Alena, accord qui porte sur quelque 1.200 milliards de dollars (1.032 milliards d'euros) d'échanges commerciaux. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau lui a répondu qu'il n'entendait pas se plier à toutes les demandes des Etats-Unis.

Les puissants producteurs laitiers canadiens devraient résister à toute modification de leur système de contrôle des prix et de droits de douanes élevés qui les protègent de la concurrence étrangère. Mais à l'approche de la date limite du 1er octobre pour renégocier l'Alena, le Canada est prêt à offrir les mêmes concessions que celles accordées à l'Union européenne et aux pays du bassin Pacifique, indiquent les sources.

"Il y a certains sujets sur lesquels nous devons accepter un compromis", a dit l'une d'elles en réponse à une question concernant une éventuelle ouverture du marché laitier canadien aux producteurs américains.

Les éleveurs américains réclament depuis longtemps un plus grand accès au marché canadien et sont également mécontents de la décision d'Ottawa d'autoriser ses agriculteurs à vendre à bas prix leurs produits contenant des protéines de lait à l'industrie du pays, au détriment des produits américains.

En contrepartie d'un accès limité à son marché laitier, Ottawa pourrait demander aux Etats-Unis des concessions concerant le chapitre 19 de l'Alena qui permet au Canada de lutter contre les droits de douanes antidumping mis en place par les Etats-Unis qu'il considère injustifiés. Le Premier ministre canadien a affirmé que ce mécanisme était essentiel à un accord pour un nouvel Alena, mais le Mexique y a déjà renoncé.

En quittant mardi les bureaux du représentant américain au Commerce, Chrystia Freeland a jugé l'atmosphère positive et assuré que les deux parties travaillaient "extrêmement intensément".

"Les deux parties ont beaucoup réfléchi pendant le week-end, ce qui a donné une rencontre très productive. Ceci dit, rien n'est fait tant que tout ne sera pas réglé", a-t-elle ajouté.

(David Ljunggren et David Lawder, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com