»
»
»
Consultation

Le "boxeur" de gendarmes s'est rendu à la police

Le "boxeur" de gendarmes s'est rendu à la police
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - L'ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger, qui s'en est pris à des gendarmes samedi à Paris en marge d'une manifestation des "Gilets jaunes", s'est rendu lundi à la police et a été placé en garde à vue, a annoncé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

"L'individu qui a violemment attaqué samedi des gendarmes mobiles sur la passerelle Senghor s'est présenté aux enquêteurs de la sûreté territoriale de Paris", a-t-il indiqué sur son compte Twitter. "Il a été immédiatement placé en garde à vue et devra répondre de ses actes devant la justice".

Les deux gendarmes, dont l'agression filmée samedi sur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor a suscité une vague d'indignation, se sont vu prescrire respectivement 15 jours et deux jours d'incapacité totale de travail (ITT) et ont porté plainte.

"J'ai voulu avancer sur les CRS, je me suis fait gazer", a indiqué Christophe Dettinger, dans une vidéo apparemment enregistrée dimanche et diffusée sur Facebook lundi. "A un moment, la colère est montée en moi et oui, j'ai mal réagi. Oui, j'ai mal réagi mais je me suis défendu et voilà."

"Peuple français, Gilets jaunes, je suis de tout coeur avec vous, il faut continuer pacifiquement mais continuer le combat, s'il vous plaît", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué publié dimanche, la Fédération française de boxe avait dénoncé un "comportement inacceptable et honteux" et des violences "totalement contraires aux valeurs prônées par notre discipline" et avait adressé son soutien "à l'ensemble des effectifs des forces de l'ordre".

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com