»
»
»
Consultation

Lagardère monte, Barclays croit au changement

Lagardère monte, Barclays croit au changement

Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Lagardère affiche l'une des plus fortes hausses de l'indice SBF 120 jeudi matin en Bourse de Paris, porté par le relèvement de la recommandation de Barclays, qui salue la volonté de recentrage des activités du groupe sur l'édition et le "travel retail", susceptible selon lui d'améliorer sa rentabilité et son potentiel de croissance.

Le titre gagne 4,41% à 24,85 euros à 10h22, sa meilleure performance en séance depuis avril 2017, alors que le SBF 120 abandonne 0,23%.

Le titre retrouve ainsi son niveau de début février et ramène sa baisse depuis le début de l'année à 7,25% environ.

Barclays a relevé son conseil à "surpondérer" contre "pondération en ligne" et augmenté son objectif de cours de 13% à 30 euros.

"Lagardère a annoncé son intention de se concentrer sur l'édition (sa vache à lait) et le travel retail (un moteur de croissance)", explique l'intermédiaire, qui juge qu'il existe "une forte probabilité" que la société vende la majeure partie de sa division Active (médias) et sa division Sports pour réinvestir dans l'édition et/ou dans le "travel retail".

"Cela modifierait de manière significative le profil de croissance et de génération de cash-flow de Lagardère", ajoutent les analystes de la banque britannique.

Ils estiment que Lagardère constitue "un dossier avec de nombreux catalyseurs potentiels (la possibilité de plusieurs cessions d'actifs plus un actionnaire activiste), ce qui est rare ces temps-ci dans les médias".

"Sur la période 2010-2013, rappellent-ils, Lagardère a vendu des actifs et fait face à de l'activisme actionnarial, et il a connu des périodes de surperformance en dépit de révisions à la baisse importantes des BPA."

Lagardère a annoncé le mois dernier l'ouverture de négociations exclusives en vue de la vente de titres de presse magazine en France à Czech Media Invest, un groupe tchèque auquel il a déjà cédé ses radios en Europe centrale et orientale.

Début mars, le gérant en commandite du groupe, Arnaud Lagardère, a annoncé un redéploiement stratégique impliquant des cessions dans les médias. Il pourrait détailler son projet à l'occasion de l'assemblée générale annuelle qui se réunit ce jeudi.

Cette réunion sera aussi l'occasion de mesurer l'influence d'Amber Capital, un fonds activiste qui détient 3,9% du capital du groupe et qui, selon le Financial Times, s'oppose au renouvellement de trois membres du conseil de surveillance.

"L'AG d'aujourd'hui pourrait être un catalyseur", estime Liberum, à "conserver" sur la valeur avec un objectif de 26 euros.

(Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com