»
»
»
Consultation

La Thuringe prête à aider Opel, dénonce le chantage de PSA

La Thuringe prête à aider Opel, dénonce le chantage de PSA
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - Le Land allemand de Thuringe est disposé à offrir une assistance à Opel pour maintenir en activité son usine d'Eisenach, a déclaré lundi à Reuters le ministre-président du Land, Bodo Ramelow.

Les pouvoirs publics pourraient aider au niveau des coûts de l'énergie et de l'immobilier mais seulement si les négociations salariales reprennent entre les salariés et PSA, a-t-il ajouté.

Il est inacceptable de se fonder sur des décisions d'investissement pour faire "pratiquement" peser sur la Thuringe "la menace d'un chantage", a encore dit Ramelow.

A propos des trois Länder où Opel a des usines, le ministre-président a déclaré: "Les trois Länder ne permettront pas qu'on les divise."

PSA a racheté l'année dernière pour 2,6 milliards de dollars (2,12 milliards d'euros) Opel et Vauxhall, les deux marques européennes déficitaires de General Motors, dont il cherche à réduire les coûts.

Opel doit réduire ses coûts de personnel de 25% pour que ses sites allemands soient concurrentiels, a déclaré le président du directoire Michael Lohscheller à l'hebdomadaire allemand Bilanz.

Tout investissement dans les usines en Allemagne est subordonné à une amélioration de la compétitivité. Opel ne projette pas de fermer de site en Allemagne et honorera les accords salariaux existants, a-t-il dit au magazine.

Dans un entretien accordé cette fois à Automobilwoche, Michael Lohscheller dit qu'Opel ne pourra pas lancer la production d'un nouveau modèle en Allemange au premier semestre 2018 parce qu'il n'y a pas d'accord avec les syndicats sur la manière de rendre les usines plus compétitives.

Le conseil d'entreprise du constructeur a estimé lundi que la direction ne respectait pas ses engagements.

"Lohscheller doit dire la vérité. Les accords ne sont pas respectés dans les projets pour les usines et l'ingénierie", a déclaré le conseil d'entreprise dans un communiqué publié lundi.

(Hans-Edzard Busemann, Véronique Tison et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com